Archives de tags | gouvernement français

Vachement gourmand, vachement bon !

Toute une belle boutique-épicerie fine que celle-ci, au nom de Vachement gourmand !, ouverte place de la Commune à l’île des Sœurs (Montréal). Sandwichs originaux, pâtisseries exceptionnelles, sans compter des salades, des fromages du Québec, des chocolats de Christian Morel et toutes sortes de produits fins du Québec et d’ailleurs. A découvrir, à deux pas du pont Champlain pour ceux qui s’en vont en Estrie le week-end ou font du vélo le long du fleuve…

Bruno Méril, copropriétaire de de Vachement gourmand !

Elle a été ouverte par Bruno Méril, un Breton qui a échoué à la tête d’un restaurant au Luxembourg avec sa compagne Carine Billon-Piriat. Quinze ans plus tard, ils débarquent au Québec. Lui est sommelier de métier, meilleur ouvrier de France, elle fille d’un chef étoilé Michelin. Virginia Enea (qui a travaillé au Toqué, au Saint-James et avec Christian Faure) conçoit de divines pâtisseries.

Le lieu est ouvert depuis mai mais son inauguration officielle aura lieu ce samedi 12 septembre. Cette semaine, j’ai pu goûter à certains de leurs produits:

  • les huiles d’olive et vinaigres de Modène distribués par Acema.Pedro Heredero, d'Acema Importations: dégustation d'huiles d'olive et de vinaigres de Modène
  • les chips espagnoles Finca La Nava: bios, à l’huile d’olive, pas trop salées.
  • des bières de microbrasseries québécoises et ontariennes, distribuées par Transbroue: j’y ai appris que les bières Glutenberg, sans gluten, brassées dans Hochelaga, font désormais le tour du monde. J’ai notamment goûté une Nuit d’automne à 10% d’alcool !

    Simon Leblanc dirige la dégustation de bières de microbrasseries québécoises et ontariennes

    Simon Leblanc dirige la dégustation de bières de microbrasseries québécoises et ontariennes

  • des sandwichs orignaux aux noms évocateurs: Vachement saumon, sur pain à l’ancre de seiche; Vachement homard qui réinterprète la guédille, avec homard, crevettes, pamplemousse, mayo wasabi; Vachement parisien, le jambon-beurre revisité, avec beurre à la fleur de sel, fait maison… IMG_1510
  • des desserts épatants, dont une tarte au citron déconstruite et savoureuse !

 

 

 

 

Avec un environnement de grandes entreprises et de résidents, le comptoir de prêt-à-manger-épicerie se double d’une terrasse et s’ouvre aux 5 à 7, lunchs d’affaires, réceptions en tout genre, ateliers d’accords mets-vins…

Une des bonnes – nouvelles – adresses de Montréal !

http://www.vachement gourmand.ca

Post-féminisme à la française

A saluer: cette circulaire du Premier ministre français, en date du 21 février dernier, qui annonce la suppression du choix « mademoiselle » dans les formulaires administratifs. Le « mademoiselle », devant désigner toute femme non mariée, quel que soit son âge, disparait ainsi sans crier gare… C’est pourtant une petite révolution qui s’accompagne aussi de la suppression des formulaires du nom de jeune fille, du nom d’épouse, tout comme du nom d’époux et du nom patronymique. Dorénavant, on cochera « monsieur » ou « madame ». Un gain pour la vie privée que revendiquait depuis longtemps le réseau « Osez le féminisme » (www.osezlefeminisme.fr/article/lancement-de-la-campagne-mademoiselle-la-case-en-trop)… avec clip d’humour grinçant à visionner. « Mademoiselle » non mariée, disponible, vierge, sans enfant, vieille fille, jeune vieille ou vieille jeune ? Selon Maia Mazaurette, le « Mademoiselle » équivalait à avouer que « personne ne t’a validée » alors que le Madame laissait clairement entendre que tu es vieille…. Tout un choix qui vient de sauter comme un bouchon de champagne !

%d blogueurs aiment cette page :