Tag Archive | Québec

LA GRANDE TRAVERSÉE DU SAINT-LAURENT EN «CROISIÈRE» DE SKI DE FOND ET RAQUETTE

Article publié le 9 février 2017 sur Avenues.ca

La grande traversée du Saint-Laurent a emmené fin janvier 250 fous de ski de fond et de raquette de Gaspé à Montréal. Unique en son genre, l’événement célébrait à sa manière le 375e anniversaire de Montréal. Récit de cette aventure, aussi sportive qu’humaine.

Ces Gaspésiens amoureux de l’hiver et de «la vie qui nous unit» (selon la belle formule de Claudine Roy, fondatrice de la Traversée de la Gaspésie (TDLG)) ont une joie de vivre contagieuse. Ils savent nous pousser dans nos retranchements pour réaliser de vrais exploits sportifs. Nous avons fait jusqu’à 30 km de ski de fond par jour ou 14 km de raquette avec de méchants dénivelés. Le tout en se levant aux aurores et en faisant la fête tous les soirs!

Le forfait de «vacances sportives tout inclus» sur sept jours, offert depuis 15 ans par la Traversée de la Gaspésie sur le territoire de la péninsule, faisait cette fois-ci une entorse à la tradition. Après les premiers jours en Gaspésie, on allait remonter le fleuve Saint-Laurent avec étapes à La Malbaie, Québec et Montréal. On coucherait à bord du Vacancier, navire madelinot de la CTMA, qui voguerait la nuit, de port en port. 

Arrivée à bord du Vacancier
Arrivée à bord du Vacancier, notre navire de croisière
LIRE LA SUITE…

L’auteur de l’attentat de Québec diffusait des textes d’extrême droite

Article publié sur le monde.fr le 4 février 2017

Réservé en public, Alexandre Bissonnette diffusait abondamment sur Internet des écrits ultranationalistes.

« Il me ressemble beaucoup », lâche Maxime Fiset en parlant d’Alexandre Bissonnette, l’auteur de l’attentat qui a fait six morts et huit blessés à la grande mosquée de Québec, le 29 janvier. Ancien skinhead et néonazi, fondateur en 2005 de la Fédération des Québécois de souche, groupe d’extrême droite, Maxime s’est « reconverti » en devenant consultant au Centre québécois de prévention de la radicalisation menant à la violence (CPRMV) : « Comme lui, j’ai été victime d’intimidations, j’avais des opinions d’extrême droite marquées, un fort intérêt pour les armes et j’ai failli commettre un attentat. » Sauf que Maxime n’est pas passé à l’acte. Pour lui, Alexandre Bissonnette est le « troll » de la série télévisée américaine South Park, qui « trouve un exutoire à sa colère en polémiquant sur Internet, où l’aliénation devient le moteur de la radicalisation ».

Certains de ceux qui ont vu la page Facebook d’Alexandre Bissonnette avant qu’elle ne disparaisse des écrans au lendemain de la fusillade ont publié des photos du jeune homme de 27 ans aux yeux bleus, d’apparence frêle. Au fil des témoignages se dessine le portrait contrasté d’un individu plutôt bien éduqué, issu d’une famille sans histoire, sans casier judiciaire, étudiant en sciences politiques et employé d’Héma-Québec, gestionnaire de dons de sang. Mais aussi celui d’un introverti notoire aux idées ultraconservatrices.

Admiration pour Marine Le Pen

Lire la Suite…

Attentat dans une mosquée de Québec, l’acte d’un étudiant d’extrême droite

Article publié sur le monde.fr le 31 janvier 2017

Un étudiant de 27 ans, affichant des idées d’extrême droite, s’est rendu à la police peu après les faits et a été présenté à la justice lundi. Justin Trudeau a condamné cet « attentat terroriste ».

Les drapeaux ont été mis en berne au Canada, lundi 30 janvier, au lendemain d’un attentat qui a fait six morts et dix-neuf blessés, dont cinq grièvement, au Centre culturel islamique de Québec, considéré comme la grande mosquée de la capitale québécoise. Alexandre Bissonnette, un étudiant de 27 ans, a pénétré dimanche dans la mosquée, située dans le quartier Sainte-Foy, et a ouvert le feu sur des fidèles réunis pour la dernière prière du soir. Il s’est ensuite enfui en voiture mais, pris de remords une demi-heure plus tard, il a appelé la police. « Il était armé et parlait de ce qu’il venait de faire », a déclaré l’inspecteur de police Denis Turcotte, ajoutant qu’il voulait se rendre. Lire la Suite…

Des journalistes très écoutés au Québec

Article publié sur le monde.fr le 5 novembre 2016 

Plusieurs journalistes ont été mis sur écoute de 2008 à 2013. Une commission d’enquête sur la liberté de la presse a été créée dans la foulée.

Les médias québécois sont en émoi après des révélations sur la surveillance policière des communications de journalistes d’enquête renommés, dont la liste s’allonge de jour en jour. Pour répondre à des « questions légitimes », le premier ministre québécois Philippe Couillard a annoncé, jeudi 3 novembre, la création d’une commission d’enquête sur la liberté de la presse, incluant la protection des sources journalistiques, et l’indépendance des pouvoirs. Il y ajoute une enquête administrative sur le « cas spécifique » des journalistes dont les numéros d’appels entrants et sortants de portables ont été récupérés par la police.

L’affaire avait débuté le 31 octobre. La Presse révélait qu’un de ses chroniqueurs, Patrick Lagacé, avait fait l’objet d’une surveillance de ses appels pendant plusieurs mois début 2016 par la police de Montréal. Les jours suivants, sept autres journalistes ont été informés par la police provinciale qu’elle avait « collecté » leurs numéros, pour la plupart entre 2008 et 2013. Un juge lui avait donné le droit en 2013 d’obtenir ces informations dans l’espoir d’identifier la source policière qui avait informé les journalistes d’une mise sur écoute électronique du patron de la puissante Fédération des travailleurs de la construction (FTQ). A l’époque, un gigantesque scandale de corruption entre des entreprises du BTP et des partis politiques agitait le Québec.

Trois animateurs vedettes d’« Enquête », émission très écoutée de la Société Radio-Canada, ont fait des reportages-chocs sur cette affaire dont son ancien animateur Alain Gravel. Ce dernier a appris jeudi qu’il figurait, avec deux de ses collègues, sur la liste des journalistes écoutés.

Au niveau canadien, rien à signaler… Le premier ministre Justin Trudeau a indiqué jeudi avoir parlé aux patrons du Service canadien du renseignement de sécurité et de la Gendarmerie royale du Canada pour s’assurer qu’il n’y a « aucune activité de ce type au niveau fédéral ». Il affirme que « la liberté de la presse est essentielle pour une démocratie qui fonctionne bien », comme il est « fondamental que les journalistes puissent faire leur travail d’informer les Canadiens et donc de protéger leurs sources confidentielles ».

Blogue Ulysse : Je grouille à la pêche

Article paru sur mon blogue Grouille pour pas qu’ça rouille le 10 juin 2016

A moins de jouer de la mouche les deux pieds et même la moitié du corps immergé dans une rivière, la pêche n’est pas à proprement parler une activité de plein air très « grouillante ». Mais comme le mois de juin est bon pour titiller le poisson et que les jours sont les plus longs de l’année, pourquoi ne pas essayer le « prêt-à-pêcher » offert dans plusieurs réserves fauniques gérées par la SEPAQ ? On est dehors, il fait beau et il y a toujours de belles randonnées à faire à pied ou en vélo aux alentours.

Direction : la réserve faunique Papineau-Labelle, à cheval sur l’Outaouais et les Laurentides. Rendez-vous au poste d’accueil Mulet pour récupérer permis de pêche, droits d’accès à la pêche, cannes à pêche, coffres à pêche, leurres à pêche… Le forfait « prêt-à-pêcher » donne aussi droit à un beau chalet en bois rond au lac Kennedy, en plein cœur de la réserve.

Pour lire la suite, cliquez ici!

 

Avenues : La Côte-Nord en 10 arrêts

27 juillet 2016 – article publié sur avenues.ca

CE N’EST PAS PARCE QU’ON FAIT UN ROADTRIP EN VOITURE SUR LA CÔTE-NORD QU’ON NE PEUT PAS PROFITER DU PLEIN AIR AUX ARRÊTS. DE TADOUSSAC À BLANC-SABLON, LA ROUTE DES BALEINES SUIVIE PAR LA ROUTE MARITIME DE LA BASSE-CÔTE-NORD OFFRENT DE MULTIPLES OCCASIONS DE RANDONNER, CANOTER, FAIRE DU KAYAK ET OBSERVER LES OISEAUX.
1. DE TADOUSSAC AUX BERGERONNES

Marcher sur la passerelle de bois dominant la baie de Tadoussac nous transporte déjà dans l’univers marin du Saint-Laurent. On peut poursuivre au pied des dunes (surtout à marée basse) puis reprendre l’auto jusqu’aux Bergeronnes. Tout autour du Cap-de-Bon-Désir, on marche des heures sur les belles roches ou on s’assoie pour observer les baleines qui s’approchent souvent de la rive.

2. DE LONGUE-RIVE À PORTNEUF

Place aux oiseaux aux abords du Centre d’interprétation des marais salés, à Longue-Rive, comme sur le banc de sable, à Portneuf-sur-Mer, qui s’arpente sur 8 km aller-retour. Plus tranquille est la balade en canot sur la rivière Portneuf. Il y a tellement de courant qu’on rame surtout pour se diriger, le nez en l’air.

Pour la suite, visitez avenues.ca
La rivière Portneuf sur la Côte-Nord.

La rivière Portneuf sur la Côte-Nord.

 

Avenues : 7 lieux magiques pour marcher hors des sentiers battus

30 juin 2016 – article publié sur avenues.ca

POUR LES RANDONNÉES, IL N’Y A PAS QUE LES SENTIERS! PLAGE DE SABLE, ROCHERS, GALETS… VOICI DES SUGGESTIONS DE LIEUX MAGIQUES POUR MARCHER HORS DES SENTIERS BATTUS!
PARC NATIONAL DU BIC

Au Parc national du Bic, dans le Bas-Saint-Laurent, les sentiers en forêt sont rarement loin de l’eau. Ceux du Cap Caribou ou du Cap à l’Orignal longent de jolies anses avant de vous donner vue directe sur le grand fleuve. À marée basse, sortez du parc et filez vers l’est sur la route 132. Juste après le village du Bic, une petite route à gauche mène au golf. On peut facilement marcher sur le sable et les rochers à marée basse jusqu’en face de l’île au Massacre et il n’est pas rare d’y voir quelques phoques se prélasser au soleil sur une roche…

CAP-DE-BON-DÉSIR

Pour lire la suite, visitez le site de Avenues.ca

Avenues : 7 sentiers de randonnées à essayer au Québec

2 juin 2016 – article publié sur avenues.ca

LE QUÉBEC REGORGE DE PARCS ET DE SENTIERS PÉDESTRES. VOICI DES SUGGESTIONS À METTRE SUR VOTRE LISTE DE SITES À DÉCOUVRIR CET ÉTÉ.

L’été est à nos portes. Il est plus que temps de penser aux vacances ou aux bons petits week-ends en plein air. Étant donné l’état de notre dollar, la tendance est à rester au Québec, dans les provinces voisines ou en court séjour côté américain, surtout si, comme le font certains établissements ou entreprises touristiques, on vous offre un rabais ou la parité dollar américain-dollar canadien (comme Jay Peak au Vermont).

DES IDÉES POUR PROFITER DE LA NATURE À PIED AU QUÉBEC 

À défaut de dresser une liste exhaustive des nouveautés qui s’offrent à vous dans plusieurs régions du Québec pour une courte ou une plus longue randonnée, je vous propose quelques bonnes adresses de sites que j’aimerais bien arpenter moi-même dans les semaines à venir!

Lire la suite sur avenues.ca

Canot à glace et ski dans Géo Plein air

extrait_geopleinair_skiÀ lire dans Géo Plein Air –numéro de janvier-février 2016.    

La neige tarde à «s’installer» dans plusieurs régions du Québec comme près de la frontière américaine mais il y en a suffisamment pour pratiquer ski alpin et ski de fond. Voici 5 duos gagnants pour pratiquer les deux sur un même site (ou presque) au cours d’un week-end : à Stowe, au Vermont; au Mont Grand-Fonds, dans Charlevoix; au Massif du Sud, dans Chaudière-Appalaches; au Mont Blanc et au Mont Tremblant dans les Laurentides; à Stoneham et Lac-Beauport dans la région de Québec.

Un article sur le sur canot à glace
Le canot à glace, seulement pour les pros ? Sans se prendre pour ces valeureux coureurs qui affrontent les glaces et zones en eau extrait_geopleinair_canoelibre du fleuve Saint-Laurent lors de grands compétitions hivernales, on peut apprendre les rudiments de ce sport complet in situ ! C’est à Québec que ça se passe… Je l’ai vécu, je le raconte dans le dernier numéro de Géo Plein Air.

Photo : Anne Pélouas

Photo : Anne Pélouas

%d blogueurs aiment cette page :