Archives de tags | île Verte

Béluga (paroles: Anne Pélouas)

C’était un beau matin d’automne
A l’heure où certaines cloches sonnent
Le réveil ou le déjeuner
Couché entre deux gros rochers
T’avais l’air du dormeur du val
Même sans personne qui tire une balle
Dans l’bout d’en bas de l’Ile Verte
.
J’aime pas le bruit
J’aime le silence
Mais y’a des jours
Où je m’ennuie
De tes discours
Plein d’éloquence
Bé-lu-ga…
Bé-lu-ga…
.
Ils sont ailleurs, bien cravatés
Doucettement climatisés
Dans leurs bureaux, dans leurs usines
Ils se gorgent de caféine
Et jettent au fleuve sans un remords
Des tonnes de leurs déchets de mort
Avant d’aller courir, alertes
.
J’aime pas le noir
J’aime l’arc-en-ciel
Mais y’a des jours
J’voudrais plus voir
Tous ces vautours
Industriels
Bé-lu-ga…
Bé-lu-ga…
.
Toi, t’as fini ta course folle
Ta lutte contre toutes leurs fioles
T’étais pas d’taille à les contraindre
Et ton troupeau peut bien se plaindre
Lui faudrait plus qu’un porte-voix
Pour qu’ils se mettent à faire des lois
Qui ne rendent pas le fleuve inerte
.
J’aime pas le froid
J’aime la chaleur
Mais y’a des jours
J’irais tout droit
Trouver secours
Dans vos vapeurs
Bé-lu-gas…
Bé-lu-gas…
.
C’était un beau matin d’automne
Quand j’y pense, encore je frissonne
Non pas de frette mais bien de glace
De t’avoir vu de guerre lasse
Abandonner tes jeux marins
Venir t’échouer, vilain destin
Dans l’bout d’en bas de l’Ile Verte.
.
J’aime pas ta mort
J’aime mieux la vie
Mais y’a des jours
J’prends tous les torts
D’ce monde de sourds
Qui te punit
D’avoir choisi
Le fleuve pour lit
Bé-lu-ga…
D’avoir choisi
Le fleuve pour lit
Bé-lu-ga…

Bas-Saint-Laurent: Expérience insulaire

Publié le 1er juillet 2010

Plusieurs îles du Bas-Saint-Laurent sont bien connues: îles du Bic, île aux Lièvres, île Verte, îles de Kamouraska… Regard sur deux discrètes: Saint-Barnabé et l’île aux Basques. (lire la suite)

%d blogueurs aiment cette page :