Archives de tags | Saint-Jean-Cap-Ferrat

A pied autour de Saint-Hospice, à Saint-Jean-Cap-Ferrat – France

P1120542

Du port de plaisance de Saint-Jean-Cap-Ferrat, dans les Alpes-Maritimes, une belle petite balade consiste à faire le « tour de Saint-Hospice », une mini-presqu’île de la grande, dans un sens ou dans l’autre.

Côté sud, la boucle de trois kilomètres surplombe les plages Les Fosses et Les Fossettes via un passage piétonnier. Le sentier littoral longe une pinède tout en épousant les contours de la côte. Il ne faut pas manquer, en route, de quitter le sentier par une étroite traverse afin d’aller visiter la chapelle du 11ème siècle trônant sur les hauteurs de la colline. En revenant sur vos pas, l’itinéraire littoral se poursuit jusqu’à la Pointe de Saint-Hospice ouvrant sur le large, puis revient vers la jolie plage de Paloma et les premières maisons du village. On peut poursuivre, peut-être après le lunch arrosé d’un rosé de Provence dans l’un des restaurants du port, sur la promenade Maurice Rouvier, un autre sentier goudronné de deux kilomètres de long en bordure de la baie de Saint-Jean.

P1120540

La Villa Ephrussi de Rothschild

P1120496La presqu’île de Saint-Jean-Cap-Ferrat, dans les Alpes-Maritimes (France) réserve bien des surprises ! Sur sa partie la plus haute se dresse ainsi l’un des plus beaux « palais » de la Côte d’Azur. La Villa Ephrussi de Rothschild, avec ses incroyables jardins, a été transformée en musée. Après le roi Léopold II de Belgique, tombé en amour avec la presqu’île au point d’en acheter au fil des ans une bonne part de son « flanc » ouest, la Baronne Béatrice Ephrussi de Rothschild « craque » elle aussi pour une bande de sept hectares de maquis rocailleux et en pente sur le haut de la colline. Mais avec quelle vue, tant sur la baie de Villefranche-sur-mer d’un côté que sur celle de Beaulieu-sur-mer de l’autre! En 1912, elle s’installe dans le palais qu’elle a fait construire, d’inspiration Renaissance italienne.

Face à la terrasse, un magnifique jardin d’eau fait office de « poupe » à un grand paquebot végétal, forme donnée à un luxuriant aménagement paysager. Neuf jardins thématiques (exotique, japonais, provençal…) se succèdent entre des allées de gravier, quelques marches de pierre, de jolis détours à l’ombre ou en plein soleil. Une roseraie occupe la pointe sud de l’éperon rocheux et même en hiver, il y a des fleurs à voir et sentir ! La visite de le villa débute dans un immense patio où la baronne donnait de grandes réceptions. Femme d’un banquier russe, elle a fait décorer toutes les pièces de ce palais des plus beaux marbres, tapisseries, meubles, tapis et porcelaines de l’époque qu’on admire en se promenant sur les étages tout en jetant un œil sur le grandiose panorama extérieur…

P1120501

P1120486

Visite de palace

En balade à Saint-Jean-Cap-Ferrat, dans le sud de la France début janvier, j’ai visité l’un des plus beaux palaces de la Côte d’Azur. Le Grand Hôtel du Cap Ferrat domine la pointe de la presqu’île avec une vue incroyable sur la mer et des jardins dont on devine la beauté même en hiver. A défaut de loger sur place – certaines suites coûtent 4.000 euros la nuit – on peut à tout le moins aller prendre un verre à l’heure de l’apéritif (comme le cocktail Cocteau à la Suze) ou à l’heure du thé.

www.saintjeancapferrat.fr; www.cotedazur-tourisme.com; www.grand-hotel-cap-ferrat.com

Saint-Jean-Cap-Ferrat

Paradis de milliardaires, la jolie presqu’île de Saint-Jean-Cap-Ferrat ne coûte rien à qui veut en faire le tour à pied sur un charmant sentier du littoral. De criques en petites plages, il suit le relief, serpentant au milieu des rochers du bord de mer. Attention de ne pas s’en éloigner si le vent se lève car les vagues pourraient bien vous doucher ! Le tout a un charme fou et les visites de quelques belles villas célèbres agrémentent les courts séjours comme les plus longs dans cette région des Alpes-Maritimes, non loin de la frontière italienne, où le climat est tout doux, même en hiver. P1120450

Sur les traces de Cocteau !

L'une des premières mosaïques signées Jean Cocteau, dans le patio de la Villa Santo Sospir, l'une des petites merveilles de la presqu'île de Saint-Jean-Cap-Ferrat, sur la Côte d'Azur.

L’une des premières mosaïques signées Jean Cocteau, dans le patio de la Villa Santo Sospir, l’une des petites merveilles de la presqu’île de Saint-Jean-Cap-Ferrat, sur la Côte d’Azur.

Cocteau décora tous les recoins (dont le salon) de la Villa Santo Sospir, où il séjourna très souvent dans les années 1950

Cocteau décora tous les recoins (dont le salon) de la Villa Santo Sospir, où il séjourna très souvent dans les années 1950

La terrasse de la Villa Santo Sospir, aujourd'hui, avec vue sur la mer

La terrasse de la Villa Santo Sospir, aujourd’hui, avec vue sur la mer

%d blogueurs aiment cette page :