Archives de tags | ski alpin

Week-end de rêve au Massif du Sud

Dans les sous-boisAprès une bonne tempête de neige, rien de tel qu’un week-end de ski pour en profiter. En route pour une série d’articles « duos ski alpin-ski de fond », j’ai opté récemment pour la station touristique Massif du Sud, dans Chaudière-Appalaches.

???????????????????????????????

Du bas des pistes de ski alpin, on ne voit qu’une partie de ce qu’elle offre car, passé un bon surplomb, le remonte-pentes poursuit son chemin sur un plateau en déclinaison plus légère. Quel terrain de   jeu ! Nous le découvrons en compagnie d’un guide de la station: pistes vertes tirant plutôt sur le bleu, bleues vraiment bleues, qui démarrent généralement en douceur pour attaquer ensuite le dénivelé de « front » sur des pistes larges, peu glacées et avec quelques beaux passages en neige fraîche. Au total, 400 mètres de descente! J’ai particulièrement aimé l’expérience en sous-bois, ma première, sur une partie facile de la nouvelle piste « bipolaire ». La station est d’ailleurs réputée pour ses sous-bois.
Ma leçon de ski en sous-bois, donnée par le guide: « regarde entre les arbres, pas les arbres ».

Le lendemain, après une bonne nuit en chalet, on remonte au sommet en ski de fond ! Le sentier du Mont-du-Midi démarre dans un décor féérique, sur une crête battue par les vents qui ont transformé les arbres enneigés en vrais fantômes de glace. La piste large et bien tracée court sur la crête avant de dévaler tranquillement la pente, passant près d’un secteur d’éoliennes, puis rejoignant un premier refuge (Le Versant). La descente se poursuit jusqu’au refuge du Milieu puis la piste passe en lisière du mont Chocolat. On peut rejoindre alors le poste d’accueil du parc régional du Massif du Sud ou poursuivre le long de la rivière des Mornes, en légère montée, jusqu’au pied des pistes de ski alpin.

Les plus: les pistes en sous-bois; la vue sur les montagnes alentour; la yourte du sommet (à louer); le relais chauffé du sommet; la beauté de la crête en ski de fond; la qualité de la nourriture à la cafétéria; les chalets près du bas des pistes.
Les moins: la lenteur du remonte-pentes.

Station de ski: http://www.massifdusud.net
Hébergement Massif du Sud: http://www.massifdusud.net
Parc régional: http://www.massifdusud.com

Doublé ski alpin-ski de fond au Vermont

Pour une série d’articles ski alpin-ski de fond en préparation pour le magazine Géo Plein Air, j’ai débuté la saison très tôt fin 2014… par chance, vu qu’elle a mal tourné ensuite ! Première étape à Stowe, au Vermont, un centre de villégiature très prisé des Américains comme des Québécois, étant donné la courte distance routière pour s’y rendre depuis Montréal.

Pas de neige sur la route et ses alentours le 20 décembre mais en pénétrant dans le secteur des montagnes, elle était bien là, en quantité suffisante, tant pour le ski alpin que le ski de fond.

J’ai eu la chance de profiter d’un superbe samedi ensoleillé à la station du Stowe Mountain Resort, un hôtel chic doublé de superbes pistes à flanc du mont Mansfield que j’ai gravi plusieurs fois en été et automne dans le passé mais sans doute par la face nord !

Du grand lodge, on accède au bas des pistes en gondole pour traverser la route et quatre remonte-pentes ou gondoles (très rapides) permettent d’atteindre la crête pour profiter ensuite de la descente sur une bonne gamme de pistes. En qualité de skieuse tout juste intermédiaire, je me spécialise dans les vertes et bleues. En qualité de contemplatrice invétérée, je vote pour la vue de l’Upperliftline et du Gondolier en plein soleil de midi. J’ai aussi adoré descendre la longue piste verte Toll Road, dans un étroit couloir d’arbres croulant sous la neige, la bleue Sunrise, la Crossover et toutes les bleues partant du Gondolier.

En après-midi, quand le soleil se cache, retour vers le lodge en gondole pour aller s’épivarder sur les pistes ensoleillées à flanc du mont Spruce, le petit frère du mont Mansfield. La bleue Sterling sera un pur délice.

En milieu d’après-midi, on file ensuite au spa sympa du Stowe Mountain Lodge pour profiter du sauna, du bain vapeur et du bain tourbillon (ou d’un massage). Il ne faut pas oublier d’aller passer du temps avec un bon livre ou une revue dans la magnifique salle de repos à l’étage: ultra-confortable et tranquille ! On peut aussi aller faire un tour gratuit à la piscine extérieure (avec entrée par l’intérieur), chauffée mais très modérément.

L’hôtel, dont le service à la clientèle est irréprochable (ce qui est normal sans être toujours évident dans une gamme de prix élevés), a des chambres très chaleureuses, avec cuisinettes, qui sont quasiment des suites. Pour les familles ou les groupes d’amis, il y en a même qui ont une entrée commune avec deux chambres ensuite. Le restaurant Solstice, dans l’hôtel, offre des repas de fine cuisine mais on peut aussi souper au lounge, si l’on n’a pas envie de se faire à manger dans les chambres.

A noter: l’hôtel affiche très « bienvenue aux chiens ». Il y en a beaucoup,  avis donc aux personnes allergiques !

Pour le ski de fond, il faut reprendre l’auto pour aller vers le village sur la route 108 et rejoindre à droite le Cross country touring center de Stowe Mountain. Ses pistes sont sur le territoire très varié de la Forêt du mont Mansfield. Je n’ai pas pu tester autre chose que la boucle principale (facile) étant donné les conditions mais il y a là beaucoup de potentiel en montagne pour les amateurs de pistes bleues et noires.DSCN2248

Seule ombre au tableau: le coût élevé du billet de ski de fond: à 26 dollars US par jour, c’est un record. Surtout avec un seul refuge-relais à bonne distance du départ. Au retour, il y a tout de même une belle yourte chauffée pour manger au chaud et se changer avant le retour vers Montréal !

http://www.stowe.com

Tremblant fête ses 75 ans

La station de ski alpin Tremblant a fêté ses 75 ans il y a quelques jours en invitant ses visiteurs et employés à former un grand 75 en bas des pistes, image qui a été immortalisée vue du ciel !

N’ayant jamais skié pour ma part à cette station pourtant réputée du Québec, j’ai passé récemment un bel après-midi sur les pistes à découvrir ses versants nord, sud et soleil. J’ai été épatée par la rapidité d’ascension aux sommets, les panoramas magnifiques sur les montagnes enneigées et le lac Tremblant, les belles pistes faciles, tout particulièrement la Nansen qui dévale gentiment le Versant nord sur six kilomètres.

Le lendemain, j’ai découvert la randonnée alpine, nouvelle activité de la station,  avec un guide extra. Départ avec un équipement un peu lourd du village piétonnier: skis paraboliques avec peaux synthétiques et bottes dotées d’un système mixte pour monter et redescendre comme en ski alpin. La progression vers le haut du télésiège Flying Mile fut plutôt lente, en forêt comme en bord de piste, mais quel délice ensuite de sortir les peaux, de retourner la fixation et de fixer les bottes avant de redescendre tambour battant sur la piste de ski alpin ! On apprécie d’autant plus la glisse…

En après-midi, changement de style pour monter à la force des piolets et des crampons aux pieds à même une paroi de glace. Un piolet dans chaque main, on casse la glace pour les planter bien solidement l’un après l’autre avant de se hisser de quelques centimètres tout en tapant du bout du pied dans la glace pour s’appuyer et progresser vers le haut. « Tape comme dans un ballon de foot », me dit Bjarne, Danois d’origine et instructeur en escalade de glace. Plus facile à dire qu’à faire, surtout quand la glace est bien dure. Une chance qu’il m’assure avec une belle corde car je dérape deux ou trois fois avant d’atteindre, 25 mètres plus haut, le sommet de la paroi… épuisée ! La descente en rappel est plutôt revigorante et gratifiante !

Je n’aime pas trop le village piétonnier de Tremblant, qui respire le factice, mais j’ai adoré dormir au Marriott Tremblant, au pied du village et à deux pas du départ du Cabriolet qui transporte gratuitement les skieurs de la Place des voyageurs à la base de la télécabine. Tellement facile pour le ski et l’après-ski.

Le bain tourbillon extérieur dans la cour de l'hôtel.

Le bain tourbillon extérieur dans la cour de l’hôtel.

Mention spéciale pour le bon expresso du Grain de café et pour la gentillesse de tous les employés de la station !

http://www.tremblant.ca; 1800 461-8711

Ski de printemps au Massif

P1130486

Après la piste de luge expérimentée l’an passé (superbe), j’ai passé une journée pour le magazine Géo Plein Air à la station du Massif, dans Charlevoix le week-end dernier,  juste avant la fin de saison prévue ce dimanche ! Pour un coup d’essai, ce fut un coup de maître. N’étant pas une grande skieuse alpine, je me suis concentrée sur les pistes vertes et bleues à l’est de la station. Avec de la très belle neige en matinée et, température et passages de skieurs aidants, de belles bosses en fin d’après-midi… De quoi s’en mettre plein les cuisses !

J’ai adoré l’expérience avec cette vue incroyable sur le fleuve, l’Isle-aux-Coudres, les montagnes environnementales et des pistes suffisamment longues pour ne pas faire la file à tout bout de champ aux remontées mécaniques.

Les plus: le panorama, les remontées ultra-rapides, la variété des pistes, le restaurant Mer & Monts au sommet, pour une touche gastronomique.

Les moins: le prix relativement élevé à la journée ou à la demie-journée mais des forfaits intéressants si l’on compte skier plus souvent !

http://www.lemassif.com

%d blogueurs aiment cette page :