Archives de tags | théâtre

Cuisine & Confessions

Dernière-née des créations de la compagnie québécoise Les 7 doigts de la main, Cuisine & Confessions est à la hauteur des attentes ! Présentée à la Tohu de Montréal jusqu’au 16 novembre, le spectacle signé Shana Carroll et Sébastien Soldevila prendra l’affiche à Marseille du 2 au 6 décembre, puis à Paris du 9 décembre au 3 janvier. Pas de bûche de Noël à manger en sortant mais quelques délicieux gâteaux, dont le traditionnel pain aux bananes qu’on aura vu cuire sur scène.

Sur la thématique de la cuisine, avec toujours un savant dosage de numéros de cirque et de récit théâtral, Cuisine & Confessions met en scène neuf interprètes aux multiples talents. On y parle français, anglais, espagnol; on y fait d’incroyables acrobaties, notamment dans des anneaux chinois en forme de cadres de bois, sur mât chinois ou tissu aérien; on y danse sur les tables ou dans la farine; on y jongle avec des fouets; on y découvre la recette de bortsch de l’un, l’omelette de la mère de l’autre, l’histoire du dernier souper d’un jeune Argentin avec son père, avant qu’il ne disparaisse avec des suppôts de la dictature…

Dans le décor d’une grande cuisine, les artistes passent du dramatique au comique à la lueur des souvenirs-témoignages de chacun, sur une trame musicale particulièrement réussie.

Du début à la fin, le public est partie prenante au spectacle, invité à monter sur scène pour couper des oignons, attraper un (faux) œuf lancé dans les gradins, boire du maté, jouer les faire-valoir avec les artistes, allumer l’alarme de son cellulaire pour la fin du temps de cuisson du pain aux bananes…

Cuisine & Confessions se classe selon moi à un niveau comparable, en termes d’inventivité circassienne et théâtrale, à Loft, première création de la troupe, avec une bonne longueur d’avance sur Psy, Traces, La Vie, Séquence 8, Intersection, qui suivirent. Tant mieux !

http://www.7doigts.com

Théâtre d’été à Sainte-Adèle

Les vacances sont faites pour sortir du train-train quotidien et se payer du bon temps.

Une fois n’est pas coutume, je suis allée voir une pièce de « théâtre d’été » comme il s’en joue dans chaque région du Québec durant la saison estivale. Rarement de drame épique ou songé dans ce genre théâtral mais plutôt des pièces dans le style vaudeville-boulevard. Ce qui n’exclue pas de passer une bonne soirée pleine d’humour !

Tel fut le cas avec « Femme cherche homme désespérément », vu au Théâtre Sainte-Adèle, une très sympathique salle  de spectacles des Laurentides, choisie parce que mon amie Suzanne Bouchard en assure l’assistance à la mise en scène et la régie tout au long de l’été…

La comédie, signée Carole Tremblay et mise en scène par Michel Poirier, est portée par deux personnages féminins, dont l’une veut aider l’autre à trouver l’âme soeur via un réseau de rencontres par internet. La pièce doit beaucoup au jeu de la bouillonnante comédienne Chantal Baril. Les autres sont Mireille Deyglun, Roger La Rue et Daniel Thomas.

On peut opter pour la pièce seule ou pour un forfait souper-spectacle, du jeudi au samedi jusqu’au 2 septembre sauf prolongations.

http://www.theatresainteadele.com

450 227-1389 ou 514 990-7272

Un spa théâtral

Quelle belle idée originale ont eu les propagandistes de l’ATSA (un groupe au nom peu politiquement correct d’Action terroriste socialement acceptable qui ne fait rien de terroriste mais tout dans le dérangement de nos petites habitudes…)

En plein Montréal, l’ATSA a décidé de transformer du 10 au 15 juin prochain un théâtre – l’Espace libre – et la rue Coupal adjacente en un spa public dénommé « Spa libre ». Il propose des forfaits amusants: « mouillez-vous » et  « restez au sec ». Personnellement, je vais prendre le premier car j’adore les spas et ce n’est pas pour y rester au sec.

Avec ce projet, l’ATSA veut questionner notre relation au confort, le culte du bien-être et du « droit » au loisir, tout en évoquant les problèmes sociaux, politiques et internationaux auxquels nous sommes confrontés au quotidien. Comment ? En  intégrant le spectateur dans une démarche déambulatoire dirigée… au Spa libre. Gougounes aux pieds, maillot et peignoir sur soi après passage aux vestiaires avec le forfait « mouillez-vous », vous serez guidés par le directeur du spa, le prof de yoga, un reporter et un trader dans les différentes stations extérieures et intérieures de détente et de réflexion collective: jardin, chaises longues, bain tourbillon, sauna, salle de massage et de méditation yoga-Humana Prana…

Au programme de cette drôle de pièce: « un moment vitaminé de détente et d’émotions régénératrices… peut-être pour mieux se révolter » ! En tout cas, sans manquer d’humour…

Billets: 514 521-4191 ou www.espacelibre.qc.ca

%d blogueurs aiment cette page :