Archives de tags | Vancouver

Nouveau vol Montréal-Francfort sur Lufthansa

Lufthansa procède aujourd’hui à l’inauguration de sa nouvelle liaison transatlantique Montréal-Francfort, avec cinq vols hebdomadaires sans escale jusqu’au 12 octobre à bord d’Airbus A340-300 et 330-300. Premier départ à 17h15 !
C’est la deuxième destination européenne, avec un Munich-Montréal, offerte au Québec.

Plaque-tournante européenne et mondiale pour Lufthansa, l’aéroport de Francfort fait de plus en plus concurrence à Roissy-Charles de Gaulle pour accueillir des voyageurs en transit de tous les continents.

La compagnie allemande lancera également le 5 juin prochain un vol Toronto-Munich, complétant ainsi son offre sur trois aéroports d’arrivée ou de départ au Canada, avec Montréal et Vancouver (et 17 destinations aux États-Unis).

Pour Lufthansa, le Canada est un marché en croissance et, comme celui des États-Unis, nettement plus profitable que ceux d’Asie où la concurrence féroce oblige à casser les prix.

L’industrie aérienne a longtemps cru que sa croissance viendrait des marchés d’Asie et du Moyen-Orient mais « il y a surcapacité sur ces marchés et beaucoup de compétiteurs » qui sont loin d’avoir les mêmes contraintes que des compagnies européennes comme Lufthansa, explique Nils Haupt, directeur des communications corporatives de Lufthansa pour les Amériques. Depuis plusieurs années, il n’y a plus de compagnies européennes ou américaines dans le top 10 mondial, rappelle-t-il.

Avec une marge de profit de 1,3% en 2013, les compagnies européennes n’ont guère le choix que de consolider leurs quelques marchés porteurs, notamment nord-américains.
Parmi les contraintes qui expliqueraient de pas pouvoir être aussi concurrentiel que certaines compagnies asiatiques, il y a celles, selon M. Haupt, liées à l’existence de régimes de pension des employés, la présence de syndicats, le non-subventionnement public de l’industrie (contrairement à Dubaï par exemple), la non-imposition de tarifs pour services à bord ou réservations particulières de sièges…
Pas question toutefois pour Lufthansa de revenir sur la gratuité des boissons servies par exemple mais pour la réservation de sièges particuliers, c’est déjà en route!

http://www.LH.com; 1 800 563-5954

Ministers Island

 

P1140036P1140033 P1140031 P1140030On comprend que le riche William Van Horne ait fait de cette île  sauvage son lieu de vacances estivales à la fin du 19ème siècle. Accessible seulement à marée basse à pied ou en voiture via un banc de gravier de 500 mètres environ, l’île séduit par sa nature autant que par son histoire, intimement liée à celle de celui qui fut chargé par le Canadien Pacifique de la construction du rail entre Montréal et Vancouver ! L’homme fit érigerune résidence de 50 pièces sur Ministers Island pour y passer ses vacances avec famille et amis. Passablement décrépie de l’intérieur, la Résidence Covenhoven a beaucoup de charme de l’extérieur, comme en ont ses .jardins et sa « cabine » de bains, jolie construction ronde au-dessus des rochers de la baie de Fundy, où l’on pouvait se changer avant d’aller plonger dans une piscine naturelle d’eau salée. Dans la maison qui domine la baie de Passamaquoddy sont accrochées de nombreux tableaux signés Van Horne. Peintre prolifique, il est a mon goût meilleur en « huile » qu’en aquarelle. Il fut aussi l’architecte paysagiste du domaine. Son leitmotive:  dormir est une très mauvaise habitude. Certaines pièces ont d’originales antiquités: un boulier dans la grande salle de billard; des carreaux de faïence bleue entourant le foyer d’une chambre d’enfant…. Le clou de la visite extérieure, en plus de la cabine de bains, est la ferme qui occupait au moins vingt personnes a l’époque de Van Horne. La grange à bétail accueillait vaches et chevaux et était reliée à une curieuse crèmerie surmontée d’un petit moulin à vent pour faire venir le lait par voie souterraine ! On peut faire le tour de l’île à pied sur sept kilomètres via un chemin de terre tout en profitant de la vue sur la baie de Fundy.www.ministersisland.net

P1140041 P1140042 P1140043 P1140044

Les vacances à la ville

Selon le site Expedia.ca, la destination préférée des Québécois pendant les vacances dites « de la construction » (du 21 juillet au 3 août) serait Las Vegas ! Semble-t-il pour son offre de spectacles… Orlando arrive en deuxième position, devant Vancouver et Toronto.

Paris occupe le cinquième rang, avant que le top 10 ne laisse la place de nouveau à trois villes américaines : San Francisco, Los Angeles et New York. Londres et Fort Lauderdale ferment la marche.

Moi qui pensais qu’ils rêvaient tous de plages, de mer, de lacs, d’air pur et de petits oiseaux ! Tant mieux, moi je vais au lac, à la mer, à la plage…

www.expedia.ca

Au Canada, Vancouver veut décrocher d’ici à 2020 le titre de «ville la plus verte du monde»

Publié le 17 novembre 2011

Gregor Robertson, qui a lancé le défi, brigue un deuxième mandat aux municipales du 19 novembre. Vancouver sera-t-elle en 2020 la ville la plus verte du monde ? C’est le défi lancé depuis février 2009 par son maire, Gregor Robertson, qui, pour y parvenir, a décidé de briguer un deuxième mandat aux municipales du 19 novembre. A première vue, la ville de l’Ouest canadien ressemble à n’importe quelle autre métropole avec ses autoroutes, ses embouteillages, ses gratte-ciel, son métro, ses parcs et ses pistes cyclables. Pourtant, la cité de près de 600 000 habitants est une formidable machine à produire du développement durable. Lire la Suite…

Quand Vancouver rime avec hôtel vert !

On connaissait déjà quelques initiatives d’hôtels de Vancouver  – comme d’ailleurs – en faveur du développement durable (non retrait des serviettes propres,  recyclage, toits verts…), voici que certains vont plus loin avec le programme de green keys et une écocertification… Je viens de passer une nuit dans deux de ces hôtels du centre-ville de Vancouver: le Listel et le Coast  Harbour. Le premier est un sympathique hôtel-boutique qui affiche de belles œuvres d’art sur ces murs et des sculptures ailleurs. Dans les chambres, une petite poubelle verte trône à côté de ses grandes sœurs, la poubelle à vrais déchets et celle de recyclage. Elle est destinée aux matières compostables ! Géniale idée…  Je la retrouverai aussi au Coast Harbour Hotel le lendemain. Lise Magee, directrice de relations publiques m’apprendra que le resto de l’hotel est aussi membre  du programme Ocean Wise, développé par l’Aquarium de Vancouver pour identifier les espèces marines en danger. Les restaurants sont invités à les retirer de leur menu en privilégiant poissons et fruits de mer  reconnus comme faisant l’objet d’une « pêche durable ». Côté déchets organiques (viandes comprises), le restaurant du Listel (O’Doul’s) en recycle 400 kilos par semaine. Direction compost. L’hôtel a ses panneaux solaires, alimentant son système de chauffage-eau, avec économies de 30% sur la consommation de gaz naturel…

www.thelistelhotel.com

www.coasthotels.com

Le Canada craint l’arrivée par mer d’autres clandestins tamouls

Publié le 17 Août 2010

Ottawa soupçonne les Tigres d’avoir organisé l’odyssée du « Sun-Sea », qui a accosté sur l’île de Vancouver. Plus de quarante-huit heures après l’arrivée, vendredi 13 août, sur l’île de Vancouver, du cargo thaïlandais Sun-Sea, transportant au moins 450 Tamouls, les circonstances de leur périple de plus de trois mois dans le Pacifique demeuraient nébuleuses. Cependant, les autorités canadiennes ont laissé filtrer quelques informations. Ces immigrants illégaux seraient entre 450 et 490, dont 50 femmes et 50 enfants, a indiqué, samedi, le porte-parole de l’Agence canadienne des services frontaliers, Rob Johnston, rendant compte des premières procédures d’identification des passagers avant leur transfert vers des… (lire la suite)

%d blogueurs aiment cette page :