Archives de tags | Daniel Gauthier

Comme à la campagne…

P1130478

P1130456P1130460

L’hôtel du Massif, à Baie-Saint-Paul, est « le plus urbain des hôtels de campagne », dit son directeur général Richard Germain en faisant la visite guidée des lieux. Ouverte depuis quelques mois, La Ferme a une parenté évidente avec le groupe des hôtels Germain où œuvrait lui-même auparavant  M. Germain, le frère de Christiane Germain, la PDG du groupe… Il m’apprend (ou l’ai-je oublié) que Daniel Gauthier, l’homme derrière le méga-projet du Massif, a aussi investi dans les Germain. Presqu’une histoire de famille…

Hôtel-boutique lui aussi, La Ferme mêle néanmoins rustique et contemporain. On aime ces références permanentes en décoration au passé des lieux : une vraie grande ferme au milieu des champs donnant sur la baie, tout proche du centre-ville de Baie-Saint-Paul. Le bois voisine avec le béton dans des bâtiments au noms évocateurs : la Basse-cour, le Clos, la Bergerie, le Moulin. Certaines chambres ont des murs en portes de grange; toutes ont des reproductions de photos anciennes de la région… Lors de notre visite, une vieille dame s’est reconnue juchée sur une motoneige quand elle était nettement plus jeune !

Dans cet « anti-resort », les chambres sont aussi chaleureuses et bien conçues que les espaces communs, dont le lounge-bibliothèque-bar Le Bercail (avec vins au verre et petits repas à prix honnêtes), le Café du marché (et sa jolie boutique) et le Spa du Verger. Relativement modeste, celui-ci offre tout de même de très beaux espaces de relaxation, jouxtant le bain vapeur et le sauna à la lumière naturelle. Dans le couloir, une curieuse machine à glace: après le sauna, on peut s’enduire le corps de cette fine glace concassée avec huiles aromatiques !

L’hébergement de classe supérieure fait sa place aux moins argentés ! Au-dessus de la gare où arrive le train du Massif en provenance de Québec, il y a douze chambres vraiment originales, avec quatre lits escamotables de standard comparable aux autres. Au total 48 lits disponibles selon une formule de type auberge de jeunesse, empruntée selon Richard Germain à un hôtel suisse. A 175 dollars la chambre, pour quatre personnes, on approche du prix d’un refuge dans un parc québécois sans eau, ni électricité !

A l’étage du bâtiment principal, coup de cœur pour le restaurant Les Labours. Sa cuisine centrale ouvre sur la belle salle, elle-même abondamment éclairée de l’extérieur. Le service est rapide, efficace et chaleureux. A table, on se régale de bons produits du terroir charlevoisien, traités avec grande classe par le chef David Forbes, un ex de Leméac, à Montréal. De quoi compléter avec brio l’expérience d’un hébergement à La Ferme qu’on peut aussi coupler avec un bon spectacle, car La Ferme a une salle hors-pair côté acoustique et une programmation de haute volée !

Les plus : la literie ; mille détails de déco, dont de fabuleux luminaires, boîtes de lait recyclés et créations d’un atelier de jeunes décrocheurs de Baie-Saint-Paul. On comprend que La Ferme ait remporté tout récemment le premier prix des Retail and Leisure Interiors Awards 2012 – catégorie Hotels and Service Retailers !

Les moins : les « placotages-bavardages » au spa extérieur; les démarches un peu lentes à l’accueil.P1130482

www.lemassif.com

P1130477P1130475

 

Un Club Med au Massif

C’est toute une nouvelle que celle-ci : l’annonce le 27 novembre d’un partenariat du célèbre Club Med avec le projet du Massif de Charlevoix. En fait, le projet semble bien avancé pour voir un Club Med s’installer au pied des pentes de skis, à Petit-Rivière-Saint-François, avec 300 chambres, à compter de décembre 2015. Le pdg du Club Med pour l’Amérique du Nord, Xavier Mufraggi, a expliqué que son groupe était à la recherche de points de chute sur le continent et que près de 40 propositions avaient été analysées. Cinq avaient un fort potentiel, dont celui du Massif de Charlevoix qui « pourrait devenir le premier Club Med au Canada ». Le projet « cadre tout à fait avec notre désir d’offrir de l’hébergement tout inclus à la Montagne », estime pour sa part Daniel Gauthier, président du groupe Le Massif. Il a tenu à préciser que l’hôtel opéré conjointement avec le Club Med, ne représenterait qu’une partie de l’offre d’hébergement à la Montagne. « Tel que prévu initialement, il y aura différents types d’hébergement pour tous les goûts et tous les budgets ».

Rencontré juste après cette annonce, Claude Beaudoin, directeur Stratégie et Développement du Groupe Le Massif, m’indiquait que le projet entrait dans la stratégie de développement d’hôtels de montagne du Club Med (il en a 23 pour l’instant sur 80 clubs). La station du Massif tourné sur le Saint-Laurent, la proximité de parcs nationaux, les possibilités de croisières aux baleines, la notoriété de la région de Charlevoix, la proximité de la ville de Québec ont selon lui été des critères importants pour le Club Med. Pour le Massif, cet hôtel fait office d’ouverture vers une clientèle internationale familiale avec une marque de renom et ce pour une destination quatre saisons. On en saura plus sur le projet en février prochain, semble-t-il.

www.lemassif.com

Nouvelle étape pour le projet du Massif, dans Charlevoix

Même si le Train du Massif a été remis sur les rails au printemps, avec arrêt au nouvel hôtel La Ferme à Baie-Saint-Paul, c’est cette semaine (le 20 septembre) qu’auront lieu les célébrations officielles de l’ouverture de l’hôtel. En grande pompe, avec départ de Québec en train, visites guidées des pavillons de La Ferme et évidemment allocutions, notamment de Daniel Gauthier, président du groupe Le Massif.

Pour l’occasion, on soulignera aussi le dixième anniversaire de l’acquisition de la Montagne (la station de ski Le Massif) par M. Gauthier. Depuis, son projet a grandi de bien belle façon, avec la station mais aussi le train, l’hôtel La Ferme, une belle piste de luge que j’ai testée l’hiver passé et plusieurs autres grands projets en cours. De quoi dynamiser la région de Charlevoix !

En train dans Charlevoix

C’était la semaine dernière le premier voyage VIP du Train du Massif de Charlevoix, croisière ferroviaire couvrant 140 km aller et autant pour le retour, de la Chute-Montmorency, près de Québec, à La Malbaie. Le projet en lui-même est emballant. Conçu par le groupe de Daniel Gauthier, l’un des fondateurs du Cirque du Soleil, dans le cadre de sa vision d’une « destination quatre saisons » englobant la station de ski Le Massif et un futur hôtel bioclimatique – La Ferme – à La Malbaie, le train touristique emprunte une voie ferrée à ras de fleuve Saint-Laurent. Première partie peu intéressante sur la Côte de Beaupré. Dès l’approche du Cap Tourmente, au pied de la falaise, on est envoûté. Le fleuve omni-présent, la batture verdoyante, l’île d’Orléans à l’horizon… Suit une série de caps et de passages sous roches, plus un tunnel ! Après Petite-Rivière-Saint-François, la large baie de Baie-Saint-Paul ouvre sur un paysage plus terrestre, avec vue sur le chantier de La Ferme, qui ouvrira en juin prochain. Le fin du parcours aller transite par de jolies plages avant arrêt à Pointe-au-Pic, où l’on peut flâner sur le quai, visiter le Manoir Richelieu et son site sur les hauteurs (avec golf et casino), aller faire un tour d’hélico ou un tour guidé en vélo pousse-pousse ou en side-car de moto…

A bord du train, deux repas sont servis, lunch en trois services et souper gastronomique, le tout préparé par la brigade du chef Jean-Michel Breton du Fairmont Manoir Richelieu. Résultat des courses: c’est bon mais les plats ne révolutionnent pas le palais.

Les plus: le cadre magique du bord du fleuve, le confort des voitures, la fenestration et le style intérieur contemporain.

Les moins: le coût de la croisière, le fait que l’on reste à sa place, côté fleuve ou côté falaise, à l’aller comme au retour (pas très sympa pour ceux qui sont collés à la seconde).

Infos: http://www.lemassif.com ; 418 632 5876.

Chute Montmorency : 1 800 665 6527; www.sepaq.com.

Héli-Charlevoix : pour survoler la région, côté montagne ou
côté fleuve (www.heli-charlevoix.com ; 418 435 4071).

Tours guidés en vélo-taxi ou moto à La Malbaie: Charlevoix Éco-Mobilité (www.charlevoixecomobilite.com;
418 202 3266).

Station Blü: tout nouveau spa nordique, entre Québec et
Charlevoix (www.stationblu.ca; 418 647 3868 ou 1 855 261 0508).

 

Y loger :

Fairmont Le Manoir
Richelieu (La Malbaie) et Fairmont Château Frontenac (Québec) : 001 418 665-3703; www.fairmont.ca.

 

S’informer

Tourisme Québec : 0 800 90 77
77; www.bonjourquebec.com

consulter: www.lemassif.com

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :