Archives de tags | festival

Francofolies de Montréal 2014

J’aime bien l’affiche de la 26ème édition du festival de la chanson francophone qui aura lieu du 12 au 22 juin: un ours brun tenant un poisson et une guitare électrique sous le bras, tout en dominant la ville de Montréal. L’ours n’a pas trop l’air québécois mais ce n’est pas si grave !
Francos2

On présentait ce mardi la programmation extérieure très chargée de l’événement qui fait courir les foules, marquant le début de la saison des festivals « de rue » à Montréal. J’ai bien aimé la courte prestation du Français Hippocampe Fou, un drôle de moineau qui fait dans le rap hip-hop. Gagnant du Prix Félix-Leclerc 2013 côté français, il vient présenter son album Aquatrip mais nous promet une bonne dose d’improvisation sur scène. Nous en avons eu un avant-goût très réussi !
Louis-Jean Cormier ouvrira le bal des Francos en extérieur avec un grand spectacle mettant aussi en vedette Bertrand Belin, Klô Pelgag et Jimmy Hunt, tandis que « La symphonie rapaillée » assurera la clôture ».La poésie de Gaston Miron au service de Douze hommes rapaillés va forcément faire mouche sur la grande scène Bell !
Entre les deux, il faudra courir d’une scène à l’autre, de midi ou 17h jusqu’à au moins minuit pour découvrir espoirs, révélations, découvertes (je ne comprends pas trop la différence) venus des quatre coins de la francophonie mondiale. Il y aura de tout pour tout le monde.
photo

Publicité

Les Francofolies de Montréal ont 25 ans

photo

L’Équipe Spectra dévoilait hier la programmation en salles de cet événement-phare de la chanson francophone, prévu du 13 au 22 juin. Un melting-pot qui fait tourbillonner les têtes et les oreilles, tant on cherche à plaire à tout le monde et surtout à remplir les salles. Faut ce qui faut  !

Alain Simard, le PDG, estime que les Francofolies « ont le vent dans les voiles » depuis leur déplacement dans le créneau du mois de juin, où elles lancent la saison des festivals estivaux au Québec. Allez-voir les monstres sacrés mais ne négligez pas les « artistes en développement » qui font les premières parties, conseille-t-il.

Laurent Saulnier, brillant programmateur, a concocté une sélection aussi riche que d’habitude. Côté nostalgie, place Au Chants d’amour de Félix (Leclerc) en grand spectacle d’ouverture en salle, avec Gilles Vigneault comme chef de chœur ! En clôture, c’est un Salut à Claude Léveillée qui sera orchestré par plusieurs artistes québécois.

A noter: l’association avec le Théâtre du Nouveau Monde  pour la présentation de six représentations de la pièce de théâtre musical Le chant de Sainte-Carmen de la Main, mis en scène par René-Richard Cyr à partir d’une pièce de Michel Tremblay; un hommage à Brel le 19 juin; le retour de Serge Lama, les 50 ans de scène de Robert Charlebois…

A suivre: la bombe Lisa LeBlanc; le jeune groupe Forêt; le buzzy man  Karim Ouellet; Coeur de pirate en solo; Jorane au Gesu; les folles nuits aux Katacombes; Daphné chante Barbara, un must selon Laurent Saulnier.

Toutes infos sur www.francofolies.com

 

%d blogueurs aiment cette page :