Londres et Toronto unis pour dominer le secteur minier

Publié le 11 février 2011

Les Bourses de Londres et de Toronto (TMX) ont annoncé, mercredi 9 février, leur fusion et profiter de l’engouement planétaire pour les matières premières. La réaction du premier ministre canadien, Stephen Harper, n’a pas traîné. Il a immédiatement jugé « complexe » cette fusion par échange d’actions (pour 2,3 milliards d’euros) entre le London Stock Exchange (LSE) et l’opérateur canadien, qui regroupe les places de Toronto et Montréal, Bourse de croissance TSXV, Boston Options Exchange, Shortcan, Equicom et Natural Gas Exchange.

Article payant

Étiquettes : , , , ,

About Anne Pélouas

Journaliste-blogueuse au Canada, d'origine française, je suis correspondante du quotidien français Le Monde. J'écris aussi pour différentes publications québécoises et françaises, avec le tourisme, le plein air et la gastronomie pour sujets de prédilection. J'ai ouvert un second blogue en janvier 2016: Grouille pour pas qu'ça rouille. Spécial baby-boomers actifs !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :