Archives de tags | Londres

Bons plans dodo londonien

-pour leurs bons rapports qualité-prix (étant donné ceux pratiqués à Londres) : Premier Inn Waterloo ou Hub by Premier Inn

-un 4 étoiles pour le prix d’un 3 : c’est possible dans la City le week-end, désertée par les gens d’affaires…

Londres dans le temps des fêtes, version nocturne

The London Eye

The London Eye

Dans Waterloo, le London Eye est tout de rouge vêtu la nuit. Cette grande roue du bord de la Tamise impressionne tout autant que Big Ben qui se détache dans le ciel, avec ses lueurs vertes. Rouge, vert, les couleurs de Noël !

Le pont de Westminster franchi, on rejoint la célèbre Abbaye, le joli square du Parlement avec ses nombreuses statues. Au hasard de la balade dans ce quadrilatère restreint, on transcende les styles d’architecture : gothique, Beaux-Arts, victorien, classique… De Scotland Yard, le guide nous emmène sur Whitehall, la grande avenue des ministères, avec arrêt devant Downing Street, où loge le Premier ministre britannique. La rue est bien gardée et l’on passe vite son chemin.image

Trafalgar Square n’est pas loin. Sur la place ultra-animée, les typiques noirs taxis londoniens rivalisent avec les bus à deux étages, aussi rouges que les cabines téléphoniques, tandis que de nombreux cyclistes se fraient encore un passage dans la circulation dense. La National Gallery domine le fond de Trafalgar Square. Je ne verrai pas de nuit, mais très bien le lendemain, le magnifique bâtiment de la Maison du Canada. Haut-lieu du Haut Commissariat du Canada au Royaume-Uni, il borde la place, laissant aussi flotter au vent ses drapeaux feuille d’érable sur la grande avenue menant à Buckingham Palace. image

Il est temps de rentrer au bercail. Les bords de la Tamise sont bien éclairés, tout comme le petit marché de Noël installé sur le quai, à deux pas du London Eye et du premier Inn, notre sympathique hôtel. premier2-2986

 

Le plus : un tour guidé, en soirée, dans le quartier Waterloo-Westminster avec Mark Stevenson (mark51n@hotmail.com)

Pour aller plus loin: Guide Ulysse (version numérique) Escale à Londres

J’y étais à l’invitation des hôtels Premier InnDSCN4232

 

 

Londres dans le temps des fêtes, version diurne

premier2-3465

C’est plein de paillettes; ça déborde de décorations « chargées » dans les vitrines et l’intérieur des grands magasins… mais Londres est si colorée en extérieur qu’on lui pardonne de trop en faire pour plaire.imagepremier2-3754

J’ai bien aimé, justement, me balader à pied dans le centre-ville (c’est si facile), de jour comme de nuit.

De jour, c’est à partir de Buckingham Palace que notre groupe a entrepris son périple. Dans la foule venue assister à la relève de la garde, nous avons perdu un journaliste allemand… jusqu’au souper !premier2-3297

Les policiers ne rigolent pas avec la sécurité. Pas question de traîner dans le corridor de passage devant les grandes grilles du Palais. J’ai dit coucou à ma reine (du Canada) en passant rapidement devant, pour traverser vers Green Park, juste avant que deux carrosses royaux se pointent sous nos yeux ! Leurs occupants ? Inconnus au bataillon…premier2-3377

La traversée du parc nous a menés jusque’à Picadilly Street. L’artère vibrante a son lot de beaux magasins, dont le Fortnum and Mason. En dix minutes, j’ai fait tous les étages débordant de victuailles de Noël, d’objets et de vêtements de grandes marques… au pas de course. A l’avant-dernier, il y a un superbe salon de thé, avec pianiste !premier2-3421

imagePâtisserie Valérie, The Wolseley (meilleur petit déjeuner en ville selon les connaisseurs), Ritz, passage couvert, arcades… Picadilly Street resplendit de boutiques et établissements chics au couleurs du temps des fêtes. Pas besoin d’acheter pour s’en mettre plein la vue !

Pour aller plus loin: Guide Ulysse (version numérique) Escale à Londres

J’y étais à l’invitation des hôtels Premier Inn: http://www.premierinn.com 

 

 

Premier Inn/Hub: deux hôtels pas trop chers à Londres

Vue du Premier Inn Waterloo

Vue du Premier Inn Waterloo

La chambre du Premier Inn Waterloo ?
A première vue, elle a des allures d’hôtel-boutique, surtout à cause de son lit et de sa vue, en tout cas pour 30 de ses chambres tournées vers la Tamise, Big Ben et The London Eye, la grande roue de Londres.DSCN4232

Le Premier Inn Waterloo est plutôt destiné aux familles et gens d’affaires à budget limité. La chambre est confortable et dispose d’un petit bureau et d’un beau divan. Tout y est pour le pratico-pratique, des lampes au tiroir et étagères. La salle de bains est tout aussi fonctionnelle mais il manque aux deux un petit supplément d’âme… avec quelques touches de déco choisies qui seraient bienvenues.IMG_1734
On ne leur reprochera pas trop, étant donné les tarifs pratiqués, très compétitifs, pour le centre ville de Londres: à partir de 79 livres (tout de même près de 150 dollars canadiens) selon la saison et le moment de la réservation.
L’objectif est de procurer la meilleure nuit de sommeil possible au voyageur d’affaires comme au touriste et, à ce titre, le test du lit Hypnos et de la tranquillité des lieux est à mon sens parfaitement réussi. Levé du bon pied, on peut mettre les deux dehors pour une belle journée dans la capitale britannique.

Hôtels primés
Le groupe britannique Whitbread possède, via sa filiale Costa, une chaîne d’hôtels en pleine expansion. Elle rafle les prix de Trip Advisor, avec 5 mentions dans son dernier top 20 londoniens. Il faut dire que dans cette capitale parmi les plus chères au monde, les Premier Inn et Hub se démarquent en pratiquant des prix entre 20 et 50% moins chers que leurs concurrents. Elle compte 60 hôtels à Londres, généralement bien situés, et prévoit y avoir 85.000 chambres à offrir d’ici 2020. A noter: le groupe ouvrira son premier hôtel en Allemagne, à Francfort, le printemps prochain.

DSCN4284Hub pour la nuit
Les hôtels Hub du groupe sont tout nouveaux. Celui de Covent Garden fête ce mois-ci son premier anniversaire et celui de la City sera inauguré lundi. En projet: 11 autres à Londres, où les emplacements sont déjà achetés.

Les Hub, destinés à une clientèle plus jeune, sont passablement différents des Premier Inn mais avec le même rapport qualité-prix. Décor très contemporain et trouvailles high tech sont à l’honneur. IMG_1779

David Marr, directeur général corporatif des Hub, nous emmène en visite guidée:DSCN4278

Au lobby, des bornes permettent un enregistrement en moins de 20 secondes. On scanne sa réservation et le tour est joué. Au Deli de l’hôtel, en prenant un verre ou en cassant la croûte, on peut aussi recharger son cellulaire ou sa tablette à un support sans fil.

Les chambres standard sont minuscules mais tout y est sur 13 m2 seulement: un lit Hypnos, un bureau rétractable, une belle douche. Les tons sont doux, l’ambiance sereine et la connectivité via la smart tv fortement recommandée.

Bon plan: réservez tôt pour les meilleurs tarifs; le dimanche soir est le nuit la moins chère.

Les plus: le lit Hypnos; les technologies high tech au service du client; l’ambiance micro-chambre du Hub; le Deli du Hub de Covent Garden pour le petit déjeuner ou le lunch.

Les moins: l’étroitesse du lit des chambres standards du Hub; les chambres du Premier Inn Waterloo côté rue peuvent être bruyantes; le restaurant du Premier Inn Waterloo.

Pour aller plus loin: le tout nouveau Escale à LondresGuides Ulysse (version électronique)

Les derniers projets de la chaîne d’hôtels MELIA

 

Mon dernier voyage de presse... au Paradisius Palma Real de la République dominicaine

 

 

Plusieurs représentants du groupe MELIA, aux multiples bannières d’hôtels (Gran Melia, Me, Paradisus, Melia, Innside, Tryp et Sol) pour un total de 350 établissements dans 39 pays, étaient en tournée canadienne fin octobre. Né en Espagne, le groupe étend surtout ses tentacules dans les Caraïbes et l’Amérique du Sud, tout en ayant une bonne présence urbaine en Europe, notamment à Londres, Madrid, Rome, Berlin et Paris.

Parmi ses projets, on note l’ouverture en 2015 d’un cinquième Melia parisien, cette fois dans le quartier de La Défense, celles d’un Me branché à Londres et d’un resort aux couleurs de Paradisus l’année suivante au Costa Rica.

La chaîne de beaux hôtels est aussi sur les rangs d’un mégaprojet jamaïcain (de 3,5 milliards de dollars américains, avec gros casino): le complexe Baha Mar. Le Melia Nassau Beach subit une grosse cure de rajeunissement pour l’an prochain et en profitera pour intégrer le complexe (avec 4 autres hôtels d’autres chaînes) en changeant son nom pour Melia Baha Mar.

http://www.melia.com

Les vacances à la ville

Selon le site Expedia.ca, la destination préférée des Québécois pendant les vacances dites « de la construction » (du 21 juillet au 3 août) serait Las Vegas ! Semble-t-il pour son offre de spectacles… Orlando arrive en deuxième position, devant Vancouver et Toronto.

Paris occupe le cinquième rang, avant que le top 10 ne laisse la place de nouveau à trois villes américaines : San Francisco, Los Angeles et New York. Londres et Fort Lauderdale ferment la marche.

Moi qui pensais qu’ils rêvaient tous de plages, de mer, de lacs, d’air pur et de petits oiseaux ! Tant mieux, moi je vais au lac, à la mer, à la plage…

www.expedia.ca

Des idées d’hébergements très économiques… et facilitant les rencontres !

JHostelBookers.com, lancé de Londres en mars 2004, avec version française depuis 2009, offre des réservations en ligne dans 20.000 hébergements, style auberges de jeunesse, petits hôtels, maisons d’hôtes et appartements pour plus de 3500 destinations dans le monde. Idéal pour personnes seules souhaitant faire des rencontres: des établissements conviviaux comme le Milhouse Avenue, à Buenos Aires (http://fr.hostelbookers.com/auberges/argentine/buenos-aires/40874/), The Yellow, à Rome (http://fr.hostelbookers.com/auberges/italie/rome/1598/), le Clink78, dans un ancien palais de justice londonien (http://fr.hostelbookers.com/auberges/angleterre/londres/20230/), le Saint Christopher’s Inn à Paris ou le Circus Hotel à Berlin (http://fr.hostelbookers.com/auberges/allemagne/berlin/41810/)

http://fr.hostelbookers.com/

Londres et Toronto unis pour dominer le secteur minier

Publié le 11 février 2011

Les Bourses de Londres et de Toronto (TMX) ont annoncé, mercredi 9 février, leur fusion et profiter de l’engouement planétaire pour les matières premières. La réaction du premier ministre canadien, Stephen Harper, n’a pas traîné. Il a immédiatement jugé « complexe » cette fusion par échange d’actions (pour 2,3 milliards d’euros) entre le London Stock Exchange (LSE) et l’opérateur canadien, qui regroupe les places de Toronto et Montréal, Bourse de croissance TSXV, Boston Options Exchange, Shortcan, Equicom et Natural Gas Exchange. Lire la Suite…

%d blogueurs aiment cette page :