Richard Desjardins, voix québécoise tendre et engagée

Publié le 1er juillet 2011

Le chanteur, auteur-compositeur, guitariste et pianiste joue à Paris et dans quelques festivals. Quand il ne chante pas, il réalise des documentaires sur les ravages de l’exploitation forestière au Québec (L’Erreur boréale, 1999), la vie dans une réserve d’Algonquins (Le Peuple invisible, 2007) ou, comme il le fera en octobre dans True Story, l’histoire et la réalité minière de son pays, l’Abitibi-Témiscamingue. Richard Desjardins, 63 ans, porte cette région du nord-ouest du Québec dans ses gènes. Que cela soit dans ses films, conçus et réalisés avec son ami Robert Monderie, ou dans ses chansons qui fleurent bon le terroir québécois, avec un accent et une gouaille qui lui sont propres. Article payant

Tags:, , ,

À propos de Anne Pélouas

Journaliste-blogueuse au Canada, d'origine française, je suis correspondante du quotidien français Le Monde. J'écris aussi pour différentes publications québécoises et françaises, avec le tourisme, le plein air et la gastronomie pour sujets de prédilection. J'ai ouvert un second blogue en janvier 2016: Grouille pour pas qu'ça rouille. Spécial baby-boomers actifs !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :