archive | Uncategorized RSS pour cette section

Londres dans le temps des fêtes, version nocturne

The London Eye

The London Eye

Dans Waterloo, le London Eye est tout de rouge vêtu la nuit. Cette grande roue du bord de la Tamise impressionne tout autant que Big Ben qui se détache dans le ciel, avec ses lueurs vertes. Rouge, vert, les couleurs de Noël !

Le pont de Westminster franchi, on rejoint la célèbre Abbaye, le joli square du Parlement avec ses nombreuses statues. Au hasard de la balade dans ce quadrilatère restreint, on transcende les styles d’architecture : gothique, Beaux-Arts, victorien, classique… De Scotland Yard, le guide nous emmène sur Whitehall, la grande avenue des ministères, avec arrêt devant Downing Street, où loge le Premier ministre britannique. La rue est bien gardée et l’on passe vite son chemin.image

Trafalgar Square n’est pas loin. Sur la place ultra-animée, les typiques noirs taxis londoniens rivalisent avec les bus à deux étages, aussi rouges que les cabines téléphoniques, tandis que de nombreux cyclistes se fraient encore un passage dans la circulation dense. La National Gallery domine le fond de Trafalgar Square. Je ne verrai pas de nuit, mais très bien le lendemain, le magnifique bâtiment de la Maison du Canada. Haut-lieu du Haut Commissariat du Canada au Royaume-Uni, il borde la place, laissant aussi flotter au vent ses drapeaux feuille d’érable sur la grande avenue menant à Buckingham Palace. image

Il est temps de rentrer au bercail. Les bords de la Tamise sont bien éclairés, tout comme le petit marché de Noël installé sur le quai, à deux pas du London Eye et du premier Inn, notre sympathique hôtel. premier2-2986

 

Le plus : un tour guidé, en soirée, dans le quartier Waterloo-Westminster avec Mark Stevenson (mark51n@hotmail.com)

Pour aller plus loin: Guide Ulysse (version numérique) Escale à Londres

J’y étais à l’invitation des hôtels Premier InnDSCN4232

 

 

Londres dans le temps des fêtes, version diurne

premier2-3465

C’est plein de paillettes; ça déborde de décorations « chargées » dans les vitrines et l’intérieur des grands magasins… mais Londres est si colorée en extérieur qu’on lui pardonne de trop en faire pour plaire.imagepremier2-3754

J’ai bien aimé, justement, me balader à pied dans le centre-ville (c’est si facile), de jour comme de nuit.

De jour, c’est à partir de Buckingham Palace que notre groupe a entrepris son périple. Dans la foule venue assister à la relève de la garde, nous avons perdu un journaliste allemand… jusqu’au souper !premier2-3297

Les policiers ne rigolent pas avec la sécurité. Pas question de traîner dans le corridor de passage devant les grandes grilles du Palais. J’ai dit coucou à ma reine (du Canada) en passant rapidement devant, pour traverser vers Green Park, juste avant que deux carrosses royaux se pointent sous nos yeux ! Leurs occupants ? Inconnus au bataillon…premier2-3377

La traversée du parc nous a menés jusque’à Picadilly Street. L’artère vibrante a son lot de beaux magasins, dont le Fortnum and Mason. En dix minutes, j’ai fait tous les étages débordant de victuailles de Noël, d’objets et de vêtements de grandes marques… au pas de course. A l’avant-dernier, il y a un superbe salon de thé, avec pianiste !premier2-3421

imagePâtisserie Valérie, The Wolseley (meilleur petit déjeuner en ville selon les connaisseurs), Ritz, passage couvert, arcades… Picadilly Street resplendit de boutiques et établissements chics au couleurs du temps des fêtes. Pas besoin d’acheter pour s’en mettre plein la vue !

Pour aller plus loin: Guide Ulysse (version numérique) Escale à Londres

J’y étais à l’invitation des hôtels Premier Inn: http://www.premierinn.com 

 

 

« Route des huîtres » en Virginie

Au resto-@AnnePélouasLors de mon dernier reportage pour le Huffington Post Québec la semaine dernière en Virginie, j’ai rencontré des gens fort sympathiques qui m’ont bien fait aimer cet état que je ne connaissais pas.
Il y a eu d’abord une réception haute en couleurs avec Terence R. McAuliffe, le gouverneur de la Virginie, pour l’inauguration de la toute nouvelle Virginia Oysters Trail, un parcours autant gourmand que culturel ! Un rigolo, le gouverneur, dont le discours a bien fait rire l’assistance. Puis, il a ouvert (difficilement) quelques huîtres. La soirée dans les jardins du superbe hôtel The Tinns Inn, à Irvington, m’a permis de faire le tour gourmand en accéléré sur la pelouse où les kiosques des producteurs d’huîtres et de vignerons se succédaient. Comme vin et huître vont bien ensemble…Huîtres barbecue-@AnnePélouas

Plus tôt, j’avais aimé rencontrer les « watermen » de la Rappahannock River Oyster Company, l’un des plus gros producteurs d’huîtres de la Virginie. Voir comment un bébé-huître devient en l’espace de 18 mois maximum une huître propre à la consommation fut un régal. Le mollusque passe du bac à bébés à la pouponnière de la « ferme » de Topping, dans des cages immergées directement dans le petit port de Locklies, puis séjourne dans une autre cage au fond de la baie avant de rentrer provisoirement au bercail ! Nous avons embarqué dans une chaloupe de la compagnie pour aller relever une cage dans la baie. J’y ai mangé une huître des plus fraîches avant de revenir au quai pour assister au tri et à la mise en sacs d’expédition.

Le lendemain, petit tour à Virginia Beach… sous la pluie. Les grands resorts collés sur la mer, ce n’est pas trop mon genre mais la promenade piétonne et cycliste est tout de même bien agréable. J’ai surtout aimé manger de gros pétoncles au Bubba’s sur Shore Drive, avec vue sur l’eau. Pour y apprendre que la proprio est une Québécoise installée là depuis longtemps. Je l’ai d’ailleurs rencontrée deux jours plus tard à la porte d’à côté: une poissonnerie-boutique où j’ai acheté deux douzaines d’huîtres pour les faire goûter à mes amis de Montréal ! Excellentes encore…

En fin d’après-midi, j’ai entrepris un vrai périple pour rejoindre la Côte Est (East Shore) par le superbe pont-tunnel qui traverse la baie Chesapeake (voir mon précédent billet).

Chesapeake Bay Bridge-Tunnel is known as one of the Seven Engineering Wonders of the Modern World. It showcases the beauty of the Cheaspeake Bay and delights motorist driving to Virginia's Eastern Shore.  www.Virginia.org, Virginia Tourism Corporation

Chesapeake Bay Bridge-Tunnel is known as one of the Seven Engineering Wonders of the Modern World. It showcases the beauty of the Cheaspeake Bay and delights motorist driving to Virginia’s Eastern Shore.
http://www.Virginia.org, Virginia Tourism Corporation

La péninsule de la Côte Est est superbe, pourvu qu’on s’écarte de la route principale pour emprunter plutôt les petites routes, côté mer ou côté baie. Les champs de coton, le villages historiques, les jolies forêts de pin et la vue sur l’eau, rien de plus beau !

La cerise sur le sunday ? Un mémorable coucher de soleil sur la baie de Chesapeake en kayak de mer. J’étais partie en après-midi avec une guide de South East Expeditions pour me rendre jusqu’au vignoble de Chatham Vineyards, au fond de Church Creek. Original: une heure de kayak, petite marche-santé sur le domaine viticole, puis visite en compagnie de l’un des propriétaires et dégustation de toute leur gamme de vins. Impressionnant: autant les blancs que les rouges et même un très bon vin de dessert, à prix relativement doux. Au retour, j’ai eu cette superbe surprise d’un coucher de soleil flamboyant. Coucher de soleil en kayak-@AnnePélouas

Seul regret: je n’ai pas eu trop le temps d’explorer les villages de Cape Charles et Onancock mais j’ai tout de même eu la chance de séjourner dans deux magnifiques maisons coloniales transformées en B & B: Cape Charles House et The Onancock InnB&BCapeCharlesHouse

Zurich, la belle suissesse

Vieille ville de Zurich. Copyright by: Switzerland Tourism By-Line: swiss-image.ch / Rubiano Soto

Vieille ville de Zurich.
Copyright by: Switzerland Tourism By-Line: swiss-image.ch / Rubiano Soto

La Suisse sort des sentiers battus (ceux de la montagne) pour mettre en valeur une ville qui a bien d’autres attraits pour les Canadiens que d’être l’un des principales plaque-tournantes aériennes d’Europe…

Avec deux mille ans d’histoire et une vitalité qui ne se dément pas, la ville voudrait bien attirer davantage de touristes. Quartier historique ou quartier tendance, à l’ouest ? Balade sur l’eau ou journée à la plage ? Randonnée dans la forêt jusqu’au sommet du Uetliberg, le poumon vert de Zurich ? Shopping local ?

J’opte personnellement pour une attraction gourmande : un tour de tramway en fondue ! Enfin : plutôt un repas de fondue dégusté à bord d’un tram qui parcourt la ville. Il semble que la fondue soit une marque de fabrique de Zurich, d’octobre à mars…

A partir du 10 avril, ensuite, place à un festival plutôt allumé, celui de Sechselauten, au cours duquel on brûle un gros bonhomme de neige. Pour célébrer la fin de l’hiver.

En mai, c’est le temps de participer à l’événement haut en couleurs Kreislauf 4+5 (du 23 au 25), si l’on veut approcher de tout ce que la ville compte d’artisans, designers et artistes en tout genre dans un seul district de l’ouest de Zurich. Avec tours guidés si on le veut.

A noter : Zurich aura en 2016 un musée du chocolat Lindt. On fêtera cette année-là le centenaire de naissance à Zurich du dadaïsme, mouvement artistique de grande importance… en attendant le 500ème anniversaire d,un autre mouvement, celui –protestant – de Martin Luther.

www.MySwitzerland.com; www.kreislauf4und5.ch/en/index.html

 

 

 

Vielle ville de Zurich

Copyright by: Switzerland Tourism By-Line: swiss-image.ch / Rubiano Soto

%d blogueurs aiment cette page :