Archives de tags | Bordeaux

Envie de vins de Bordeaux?

Vins de Bordeaux - Anne Pélouas - journalisteVous avez d’en connaître plus sur les vins de Bordeaux? Vous avez envie de visiter cette région de France?  Allez lire le reportage que j’ai écrit sur le sujet pour le magazine M à l’automne 2013. Le reportage commence à la page 42 du numéro publié par La Presse. Santé!

Retour aux Sources… de Caudalie

 

J’avais visité et séjourné aux Sources de Caudalie, à Martillac, près de Bordeaux, il y a plus de deux ans. J’avais adoré le Château Smith Haut Laffite planté dans son décor de vignes et  la gentillesse de Florence et Daniel Cathiard, ex-champions de ski alpin tous les deux, reconvertis en vignerons. Leurs filles Mathilde et Alice ont créé pour leur part et respectivement la marque Caudalie de produits de beauté et de soins à base de sous-produits de la vigne, ainsi qu’un fabuleux spa de vinothérapie, adjacent à un hôtel de charme,  boutique-hôtel de campagne, membre du réseau des Small Luxury Hotels.

Je viens de revisiter le site, tout en bâtiments « régionaux », répliques de maisons landaises, d’une bastide en pierre de taille d’Aquitaine, près d’un bassin et de son île aux Oiseaux, avec sa propre réplique de cabane sur pilotis d’Arcachon. Cette « suite (à plus de 750 euros la nuit) vient tout juste d’être redécorée intérieurement par l’étoile montante de la haute couture parisienne, Maxime Simoens. J’ai bien aimé ses papiers peints,  mixte de blanc et de bleu, en rayures inégales, style codes-barres (logo de sa marque) et le beau sol en ardoise de la salle de bains. Le directeur m’a appris qu’en plus d’avoir racheté une belle « chartreuse » dans la région, le Château Le Thil, avec ajout de 9 chambres, de quatre salles de réception, dans un parc classé, à 1,5 km des Sources de Caudalie, les propriétaires ont entamé un agrandissement sur le site même de Martillac: avec 15 chambres supplémentaires dans un nouveau bâtiment, un troisième restaurant et une cave à vin digne de ce nom. Ouverture prévue en juin 2014. Le nouveau restaurant sera un nouveau concept de « cave à manger », à la fois bar à vin et bar à tapas, avec une épicerie fine. On y trouvera sûrement cette  « fleur de sel de Merlot » qui figure au rang des créations récentes des Sources de Caudalie.

J’ai eu pour cette seconde visite un coup de coeur pour la salle de dégustation actuelle, carrée, à l’étage d’un des bâtiments, avec vue à 360 degrés sur la campagne environnante. Et pour le chef Nicolas Masse, depuis 4 ans à la tête du restaurant étoilée Michelin La Grand Vigne. J’ai participé avec lui à un cours de cuisine printanière sur le thème « fleurs, fruits et légumes ». Nous y avons concocté en groupe une salade croquante vitaminée avec de petits légumes en julienne dans une feuille de riz, accompagnée de gambas grillés et fraise, puis du merlu enrobé dans une fleur de courgette avec asperges vertes rôties, courgettes et sabayon à l’orange. Moi qui fuyait devant toute recette avec sabayon, croyant que c’était trop difficile à faire, j’en suis ressortie avec l’avis contraire ! Puis le groupe est passé à table, pour déguster ces dits plats, avec un accord mets et vins parfait. Superbe journée !

www.sources-caudalie.com

P1130755P1130751P1130786P1130770P1130823

 

Saint-Émilion

P1130675De ce village médiéval, situé au cœur d’un des vignobles les plus réputés d’Aquitaine, je gardais un vague souvenir de site au charme suranné sans avoir trop envie de le revoir mais le charme a opéré de nouveau lors d’une visite guidée effectuée en marge de l’inauguration à Bordeaux du Cyrano de Bergerac, navire de la compagnie CroisiEurope, il y a quelques jours.

J’ai aimé marcher sur les pavés mouillés de la cité et visiter sa  Collégiale du 12ème siècle. L’église mi-romane, mi-gothique à un joli cloître donnant sur le clocher gothique de l’église monolithe voisine. Curieuse, d’ailleurs, cette église qui ne semble n’avoir qu’un gros clocher. De la terrasse surplombant la basse ville et la bucolique vallée de la Dordogne, on ne voit pas ce qu’elle cache. Il faut descendre par la typique rue de la Cadène, avec son arcade ogivale gothique, qui constituait au Moyen Âge l’unique porte de l’enceinte fortifiée pour se retrouver en contrebas du clocher sur la place du marché. Quelques pas et nous pénétrons dans la pierre… Noir presque total pour déambuler sur un sol en terre battu dans ce qui fut une véritable église souterraine. Le clocher, explique le guide, servait de point de repère pour les pèlerins en route sur le chemin de Compostelle tandis que l’église sous terre a littéralement été creusée de l’intérieur dans le roc. C’est Pierre de Castillon, de retour de croisade, qui en commanda la construction, laquelle dura dix ans ! De retour de Jérusalem, le croisé se serait inspiré de son passage en Cappadoce turque pour la concevoir. Elle a des allures de cathédrale austère avec des salles très hautes de plafond. L’originale visite ne peut se faire qu’avec un guide, pour 7 euros. En sortant, ne manquez pas d’acheter du vin et-ou des macarons, une spécialité de la place !

P1130674P1130673P1130678

À bord du Cyrano de Bergerac dans le port de Bordeaux

Quelle expérience que celle que j’ai vécue mi-mai a Bordeaux en embarquant sur le beau quai des Chartrons après un petit tour de tramway… J’ai passé deux jours et deux nuits à bord du Cyrano de Bergerac, tout nouveau bateau de la compagnie CroisiEurope. Après son inauguration en présence du maire de la ville, Alain Juppé, il va entamer sa vie utile sur les cours de la Garonne et de la Dordogne comme dans l’estuaire de la Gironde, cette belle fenêtre sur l’Atlantique. Au programme, toutes sortes de croisières mais permettant surtout de découvrir le fabuleux monde des vins de Bordeaux et à la réputée gastronomie du sud-ouest de la France.

Pour ma part, j’y ai d’abord retrouvé le plaisir de vivre sur un navire (même s’il est resté à quai cette fois-ci), avec une cabine très confortable et un pont-soleil permettant de profiter du paysage: d’un côté le tout nouveau pont Chaban-Delmas, tout de blanc vêtu sur plus de 500 mètres de long, avec une travée levante permettant de préserver les trafics maritime et fluvial; de l’autre, le vieux Pont de pierre, tout de rouge vêtu, avec ses pierres magnifiques au coucher du soleil… Si la décoration du bateau, œuvre d’une Espagnole, n’est pas tellement de mon goût personnel, elle le sera sûrement de la clientèle plutôt âgée des croisiéristes, avec tout le confort souhaité.

Je n’ai pas vraiment expérimenté la croisière elle-même, puisque j’étais invitée pour l’inauguration du navire (le dernier jour) mais j’ai pu apprécier la qualité des excursions en participant à une demi-journée en bus à Saint-Ephoto2milion, avec visite guidée d’une exploitation viticole (le château Ambe Tour Pourret) et du village médiéval lui-même.

L’ambiance à bord du navire, avec un personnel ultra-efficace, était particulièrement sympathique. Tout comme la gentillesse et la simplicité des membres de la famille strasbourgeoise qui gère cette entreprise. Elle a depuis longtemps quitté les bords du Rhin pour développer ses activités sur tous les grands fleuves et canaux d’Europe, comme en Asie sur le Mékong.

CroisiEurope avait installé un premier bateau en Aquitaine il y a deux ans et en ajoute donc un deuxième cette saison pour répondre à la demande de sa clientèle. Sur cette destination « croisières sur la Gironde, la Garonne et la Dordogne », CroisiEurope revendique déjà 6400 croisiéristes.

Entre mars et novembre, le MS Cyrano de Bergerac proposera 4 types de croisières de 5 à 8 jours :

De mars à novembreDécouverte du Bordelais
Bordeaux • Pauillac • Blaye • Libourne • Saint-Emilion • Bordeaux

D’avril à octobrePatrimoine secret et insolite
Bordeaux • Pauillac • Blaye • Libourne • Saint-Emilion • Bordeaux

De mai à septembreÀ la rencontre d’un terroir de prestige
Bordeaux • Pauillac • Blaye • Cadillac • Libourne • Saint-Emilion • Bordeaux

De mai à octobreL’estuaire de la Gironde et le bassin d’Arcachon
Bordeaux • Pauillac • Blaye • Cadillac • Libourne • Saint-Emilion • Bordeaux • Le Bassin d’Arcachon • Bordeaux

Sans compter une croisière gastronomique en mai et une autre en novembre, en compagnie de Philippe Etchebest, animateur-vedette de la chaîne française M6 et chef de l’Hostellerie de Plaisance, à Saint-Émilion.

www.croisieurope.com

Du Velib au Bixi en passant par le VCUB

De retour de France, je retrouve mon vieux vélo pour me déplacer dans Montréal, avec de très bons souvenirs de mes nouvelles découvertes: le Velib’ parisien qui m’a permis de bouder le métro et re-visiter Paris autrement qu’à pied; le VCUB de Bordeaux utilisé en complément au tramway pour aller plus loin que le centre-ville ou pour changer… et profiter à plein des jolis quais sur Garonne de cette ville qui s’ouvre de nouveau à plein sur son fleuve.

Et pour finir, j’ai découvert trois Bixis trônant pour attirer le touriste dans le hall de reprise des bagages à l’aéroport de Montréal. De quoi rester dans la note !

Dorval-Bixi

Foulage de raisins

 

Voilà qui me ramène des années en arrière, à l’époque de mes études universitaires à Bordeaux. Je travaillais alors tous les automnes aux vendanges dans le Bordelais et mon meilleur souvenir est celui d’un séjour dans une famille de vignerons de l’Entre-Deux-Mers où l’on foulait encore le raisin aux pieds (avec bottes de caoutchouc bien terreuses parfois) avant d’aller déguster des repas pantagruéliques (matin, midi et soir). Le vin coulait à flot (sauf au petit déjeuner) pour faire passer le tout…

Autant dire que cette annonce du « premier championnat québécois de foulage », organisé par la Route des vins de Brome-Missisquoi le 15 septembre prochain ne pouvait que piquer ma curiosité…L’événement aura lieu au Vignoble Domaine Les Brome, dans les Cantons-de-l’est. Au programme : le foulage – qui consiste à presser les raisins avec les pieds – par quarante équipes de deux personnes. Chacune aura trois minutes pour produire le plus de jus possible dans un baril qui contient environ dix kilos de raisins. La grande finale durera cinq minutes. Une compétition qui promet de bonnes sueurs pour les participants et beaucoup de plaisir pour les spectateurs !

Coût : 20$ par équipe. Date limite d’inscription : le 4 septembre sur le site www.domainelesbrome.com.

A consulter :  www.laroutedesvins.ca/fr/

Le Bordeaux à Québec

Pour célébrer le 50ème anniversaire du jumelage entre Québec et Bordeaux, la capitale québécoise organisera en 2012, du 6 au 9 septembre, une grande fête des vins de Bordeaux. L’événement se voudra « rasembleur », dixit le maire de Québec, Régis Labeaume…

pour en savoir plus: www.quebecregion.com/fr/nouvelles/2011-09-09_bordeaux_fete_le_vin_a_quebec_2012

%d blogueurs aiment cette page :