Archives de tags | SEPAQ

Les cyclistes bienvenus dans les parcs québécois

La SÉPAQ annonce avoir signé un protocole d’entente avec Vélo Québec pour obtenir l’attestation Bienvenue Cyclistes ! En échange, les parcs, centres touristiques et réserves du Québec sous gestion de la Sépaq vont offrir aux voyageurs se déplaçant uniquement à bicyclette des emplacements de camping sans réservation. Premier arrivé, premier servi toutefois !

Une bonne nouvelle pour les cyclotouristes.

www.sepaq.com/bienvenuecyclistes

Nouveautés hivernales dans les parcs nationaux du Québec

Le parc national des Monts-Valin a complété un nouvelle boucle sur son sentier du Mirador, accessible en raquettes. En plus de trois chalets dans le nouveau secteur de la Baie d’Alexis.

Le parc national du Mont Mégantic a modifié le tracé du retour du sentier des Crêtes (rando pédestre, raquette), ouvert l’an passé dans le secteur Franceville. Après le beau sentier qui grimpait sur les hauteurs faisant face au Mont Mégantic, on redescend toujours au fond de la vallée mais au lieu de virer à droite sur un sentier multifonctionnel, plus adapté au vélo qu’à la marche, le nouveau segment se trouve de l’autre côté du ruisseau et revient vers le poste d’accueil par une piste sinueuse passant à travers la forêt.

Le ski-hog à la mode

Cet hybride entre ski de fond et raquettes, qui tente de se tailler une place sur le marché du plein air hivernal depuis quelques années, revient en force, sans doute à la faveur d’une version réellement québécoise du produit. Il semble qu’elle soit nettement plus intéressante que les précédentes, ce que j’ai bien l’intention de vérifier cet hiver. On peut en faire l’essai à la Forêt Montmorency, à Duchesnay, au parc du Fjord du Saguenay ou à l’auberge de montagne des Chic-Chocs.

Le Parc national de la Jacques-Cartier ouvre sa route aux voitures jusqu’au km 10 cet hiver. Une navette permettra en outre aux visiteurs de se rendre jusqu’au pied du sentier des Loups, 8 km plus loin. Ce joli sentier de raquettes grimpe en montagne et permet une belle sortie plutôt que de marcher sur la large route d’été qui longe la rivière. Reste que cette amélioration de l’accessibilité (dixit la SEPAQ) conduit aussi à un nivèlement par le bas en terme d’effort physique à fournir. Personnellement, j’adorais laisser ma voiture à l’entrée du parc, prendre le sentier pédestre suivant la rivière jusqu’à la zone des chalets et tentes-prospecteurs, dormir là en toute tranquillité et sans auto, puis continuer la route à pied pour accéder au sentier des Loups et faire la boucle menant à mi-chemin à un petit sommet.

 Le chalet Nature

Je ne suis pas éblouie non plus par la dernière nouveauté de la SEPAQ: le chalet Nature. Dans la foulée de la tendance de tout le Québec à offrir de nouveaux types d’hébergement, les parcs nationaux proposent cet hiver leur petit dernier : un chalet en bois pour quatre personnes, avec tout le confort d’un chalet traditionnel, donc plus qu’un refuge. Il sera, dit-on, plus économique que les plus gros du réseau mais à 165$ la nuit, on voit mal une petite famille y trouver son compte ! Il y aura cinq de ces chalets au parc du Mont Orford, trois aux Monts-Valin, cinq au Mont-Tremblant et autant au parc de la Yamaska. Et pendant que la Sépaq joue les entrepreneurs en bâtiment, on se désole du peu de nouveautés au chapitre des aménagements de sentiers !

www.sepaq.com

La Sépaq électrique

La Société des établissements de plein air du Québec, qui gère les parcs nationaux de la province et quelques autres établissements ou centres touristiques, va installer des bornes de recharge publique pour véhicules électriques afin de faire sa part dans le renforcement du réseau naissant. Sept bornes de recharge seront implantées au Parc de la Chute-Montmorency, à l’Aquarium du Québec et à la Station touristique Duchesnay dans la région de Québec, ainsi qu’au parc national du Mont-Saint-Bruno, à celui des Îles-de-Boucherville et à celui d’Oka dans la région de montréal. Prix d’une recharge de véhicule électrique : 2,50 $ quelle qu’en soit la durée. La Sépaq installera onze autres bornes du même type pour les besoins de sa propre flotte de véhicules électriques, l’une des plus importantes au Québec après celle d’Hydro Québec. Un petit pas dans la bonne voie « verte » !

Nouveautés Sépaq : les pour et les contre

Voici les points positifs et négatifs que je relève dans les nouveautés du réseau des parcs et réserves fauniques du Québec, gérés par la SÉPAQ…

Les pour :

– Fini le plastique, vive les porte-bûches réutilisables pour emporter du bois en vrac sur son site de camping. Les porte-bûches ont été fabriqués au Québec à partir de retailles de stores.

– L’accent mis dans les parcs nationaux pour faciliter l’accès des personnes à mobilité réduite. Le parc national d’Oka vient à cet égard d’obtenir la mention Kéroul 2012, un prix bien mérité, notamment pour avoir adapté deux tentes Huttopia et plusieurs autres équipements et sentiers à cette clientèle.

– Le développement des prêts-à-camper, tentes Huttopia et Hékipia, pour inciter les gens à aller camper, même si je préfère moi-même le camping sauvage…

– La souplesse de départ et d’arrivée, tous les jours de la semaine, à l’Auberge de montagne des Chic-Chocs, en Gaspésie.

Les contre :

– L’introduction du segway à la Station touristique Duchesnay : même si le véhicule monoplace est électrique, quelle drôle d’idée de mettre cet engin aux conducteurs statiques sur les mêmes pistes que cyclistes ou marcheurs !

– L’expérience des « parcours parcs », nouveau concept destiné à faire découvrir certains parcs à l’aide d’un téléphone intelligent : beaucoup de temps et d’argent dépensé pour ce projet destiné à être dans l’air du temps, au lieu d’inciter les visiteurs à profiter simplement de la nature en laissant leur téléphone de côté, le temps des vacances ou d’un week-end.

– « Donnez… la nature vous le rendra ». Je n’en reviens pas qu’un organisme para-gouvernemental lance une campagne de levée de fonds pour obtenir des dons de la population afin de réaliser des projets de conservation ! On peut contribuer en ligne au Fonds Parcs Québec ou déposer des sous dans une boîte de dons à l’entrée des parcs… On offre aussi la possibilité, via un don minimal de 25 dollars, d’adopter symboliquement un animal associé à un parc : nyctale de Tengmal, tortue serpentine, papillon lune, caribou montagnard, fou de Bassan, loutre, loup… Encore une idée bien néo-libérale pour éviter que le gouvernement (et le contribuable) paie pour le bien commun !

Dernière balade « hivernale » en Estrie – premier arrêt

A la recherche de la neige (presque) perdue pour compléter quelques sujets « hiver » pour Géo Plein Air, je suis partie mi-mars faire une courte tournée en Estrie.

J’ai découvert à cette occasion le fabuleux sentier des Cimes du parc national du mont Mégantic et dormi au sympathique nouveau refuge Polaris du même parc (récit à lire l’hiver prochain dans Géo Plein Air). www.parcsquebec.com.

En sortant à Notre-Dame-des Bois, il faut faire arrêt au Magasin général des Cantons. Décor intérieur: de la brocante, des livres et des antiquités mais aussi une boutique de confitures, ketchup… maison (marque Mansardises) et un café-casse-croûte offrant de bons produits faits maison: pizzas, sandwiches, soupes, salades et… délicieux desserts, en plus de « vrais » cafés ! Michel Pilon, le proprio des lieux, a remis en état cet ancien magasin général presque dela cave au grenier… Il en est à l’étage avec trois belles chambres à offrir en gîte. Et a en tête d’ouvrir bientôt un petit musée du patrimoine ! On aime son dynamisme dans une région qui en a bien besoin… (www.aumagasingeneral.ca)

Camping à Oka

Louable initiative: la SEPAQ bonifie son entente avec l’organisme Kéroul pour offrir une réservation prioritaire dans deux tentes Huttopia du parc national d’Oka pour les personnes à capacité physique restreinte. En 2011, Oka offrait une tente et double la mise pour l’été prochain, avec priorité de réservation jusqu’au 4 mai pour les personnes à mobilité réduite. Réservations pour elles par Kéroul au 514 252-3104 ou infos@keroul.qc.ca.

La tente Huttopia est une populaire formule de camping prêt-à-camper, adoptée dans plusieurs parcs québécois.

En train dans Charlevoix

C’était la semaine dernière le premier voyage VIP du Train du Massif de Charlevoix, croisière ferroviaire couvrant 140 km aller et autant pour le retour, de la Chute-Montmorency, près de Québec, à La Malbaie. Le projet en lui-même est emballant. Conçu par le groupe de Daniel Gauthier, l’un des fondateurs du Cirque du Soleil, dans le cadre de sa vision d’une « destination quatre saisons » englobant la station de ski Le Massif et un futur hôtel bioclimatique – La Ferme – à La Malbaie, le train touristique emprunte une voie ferrée à ras de fleuve Saint-Laurent. Première partie peu intéressante sur la Côte de Beaupré. Dès l’approche du Cap Tourmente, au pied de la falaise, on est envoûté. Le fleuve omni-présent, la batture verdoyante, l’île d’Orléans à l’horizon… Suit une série de caps et de passages sous roches, plus un tunnel ! Après Petite-Rivière-Saint-François, la large baie de Baie-Saint-Paul ouvre sur un paysage plus terrestre, avec vue sur le chantier de La Ferme, qui ouvrira en juin prochain. Le fin du parcours aller transite par de jolies plages avant arrêt à Pointe-au-Pic, où l’on peut flâner sur le quai, visiter le Manoir Richelieu et son site sur les hauteurs (avec golf et casino), aller faire un tour d’hélico ou un tour guidé en vélo pousse-pousse ou en side-car de moto…

A bord du train, deux repas sont servis, lunch en trois services et souper gastronomique, le tout préparé par la brigade du chef Jean-Michel Breton du Fairmont Manoir Richelieu. Résultat des courses: c’est bon mais les plats ne révolutionnent pas le palais.

Les plus: le cadre magique du bord du fleuve, le confort des voitures, la fenestration et le style intérieur contemporain.

Les moins: le coût de la croisière, le fait que l’on reste à sa place, côté fleuve ou côté falaise, à l’aller comme au retour (pas très sympa pour ceux qui sont collés à la seconde).

Infos: http://www.lemassif.com ; 418 632 5876.

Chute Montmorency : 1 800 665 6527; www.sepaq.com.

Héli-Charlevoix : pour survoler la région, côté montagne ou
côté fleuve (www.heli-charlevoix.com ; 418 435 4071).

Tours guidés en vélo-taxi ou moto à La Malbaie: Charlevoix Éco-Mobilité (www.charlevoixecomobilite.com;
418 202 3266).

Station Blü: tout nouveau spa nordique, entre Québec et
Charlevoix (www.stationblu.ca; 418 647 3868 ou 1 855 261 0508).

 

Y loger :

Fairmont Le Manoir
Richelieu (La Malbaie) et Fairmont Château Frontenac (Québec) : 001 418 665-3703; www.fairmont.ca.

 

S’informer

Tourisme Québec : 0 800 90 77
77; www.bonjourquebec.com

consulter: www.lemassif.com

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :